Ligue 1 - 22e journée : Bordeaux et Marseille se quittent dos à dos après un match nul

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Gorgeu
Bordeaux et Marseille dos à dos

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans le cadre de la 22e journée de Ligue 1, ce dimanche au Matmut Atlantique, le choc entre Bordeaux et Marseille a accouché d’un pauvre match nul et vierge (0-0). Les Girondins se sont montrés les plus entreprenants et les plus dangereux, avec un but refusé et une barre transversale.

Rendez-vous manqués. Raté pour Marseille qui aurait pu mettre fin à une disette de 42 ans sur les terres girondines, après 34 rencontres sans victoire. Et loupé pour Bordeaux qui a cherché à relever la tête, dix jours après son élimination surprise en 16es de finales de la Coupe de France contre Pau (N1).

Après un début de rencontre ennuyeux, la première période s’est emballée dans les cinq dernières minutes. Pablo a pensé ouvrir le score suite à un cafouillage dans la défense marseillaise, sur un corner frappé par Toma Basic (41e). Mais l’assistance vidéo a interpellé Monsieur Buquet sur une possible faute du Bordelais. Sur les images, on a pu voir le Brésilien contrôler le ballon de la main. Un geste provoquant l'annulation du but par l'arbitre de la soirée.

Deux minutes plus tard, Nicolas De Preville s’est joué de la défense adversaire avant de centrer vers Rémi Oudin qui a vu sa reprise repoussée par Steve Mandanda.

Un deuxième sommeil entre la mi-temps et la 75e minute

Sortis de leur sommeil, les spectateurs ont pu à nouveau piquer du nez face à deux équipes incapables de construire des actions dangereuses. Jusqu’à la frappe puissante de Basic venant taper la barre de Mandanda (74e). Pour preuve, à la 71e minutes, seulement 15 passes avaient été réussies dans les 30 derniers mètres par les deux équipes...

Dans le dernier quart d'heure, le match s'est à nouveau emballé. L'OM s'est réveillé en se procurant deux grosses occasions. Une pour Dimitri Payet (77e) et une dernière pour Nemanja Radonjic (82e). Puis côté Bordelais, Pablo a obligé Mandanda à se détendre pour préserver l'invincibilité de son équipe.

Avec ce nul, les Olympiens sont repartis avec une 14e rencontre sans défaite, toutes compétitions confondues, et ont repris trois points d'avance sur le troisième Rennes. De son côté, Bordeaux n'a pas bougé au classement et a conservé sa 10e place.