Ligue 1 Monaco Lorient 012017
La joie des joueurs monégasques | AFP - Valery Hache

Ligue 1 - 21e journée : Monaco déroule face à Lorient (4-0)

Publié le , modifié le

L’AS Monaco déroule à nouveau en championnat, cette fois, c’est Lorient, lanterne rouge de la L1, qui paye les dégâts (4-0). Gabriel Boschilia et Valère Germain inscrivent tous les deux un doublé permettant à la principauté de prendre la tête du classement. Les joueurs de Leonardo Jardim prennent deux points d'avance sur leur dauphin l'OGC Nice et trois points sur le PSG. De son côté Lorient, dernier, est distancé de deux points par Angers et de trois points du premier non relégable, Caen.

Le match : comme à l'aller, Monaco écrase Lorient

En face, si Lorient a effectué une deuxième période correcte, l'équipe bretonne, désormais dernière de l'élite à trois points du maintien, a montré des lacunes défensives inquiétantes. Monaco débutait bien face à une formation lorientaise établie en 4-1-4-1 ayant l'intention de porter le danger dans le camp adverse. Malgré cette volonté, la différence de niveau entre les deux formations allait rapidement se faire sentir.

Sur un excellent centre de Mendy, Falcao remisait dans l'axe. Lecomte sortait mal. A l'affut, Boschilia effectuait une belle reprise du gauche, que le portier breton déviait dans ses buts (1-0, 24). Comme souvent, Monaco appuyait après avoir ouvert la marque. Omniprésent dans l'entrejeu, Fabinho récupérait un ballon. Il donnait à Silva qui, après une percussion, décalait Boschilia. Le Brésilien, d'un plat du pied gauche entre les jambe de Lecomte doublait la mise et inscrivait son 8e but en 13 matches avec Monaco, toutes compétitions confondues (2-0, 28).

Un doublé de Germain

Le pressing des hommes de Jardim était encore payant avant la pause. Après une nouvelle récupération de Fabinho dans les pieds de Lautoa à l'entrée de la surface adverse, Falcao frappait sur le poteau. Le ballon revenait sur Germain, qui du plat du pied droit alourdissait la sanction (3-0, 37).Furieux de la prestation des siens, Bernard Casoni effectuait, chose rarissime, trois changements à la mi-temps, sans cependant toucher à son dispositif tactique initial.

Cela ne changeait rien. Les Monégasques et leur pressing haut parvenaient à étouffer leurs adversaires à leur guise. Ainsi à l'heure de jeu, Ciani était pris dans une nasse composée de Sidibé, Fabinho, Silva et Germain à 30 mètres de ses buts.Le premier repartait avec le ballon, lançait le dernier, qui d'une frappe entre les jambes de Lecomte inscrivait son deuxième but personnel (4-0, 59).

Cette victoire, qui entre dans les canons monégasques de la saison (64 buts inscrits en 21 rencontres de L1), démontre, si besoin était, que l'équipe de la Principauté jouera d'égal à égal contre le Paris SG (3e à trois points) dimanche prochain au Parc des Princes lors du sommet de la L1. D'autre part, les hommes de Leonardo Jardim ont également bien préparé la demi-finale de Coupe de la Ligue, mercredi prochain contre Nancy, objectif majeur de la direction du club.

Le Chiffre : 10

Monaco a inscrit quatre buts ou plus lors d'une rencontre, pour la 10e fois de la saison. La principauté continue d'affoler les compteurs. Les joueurs de Leonardo Jardim accumulent les buts et étouffent leurs adversaires. Prochain grand rendez-vous pour l'ASM, le déplacement au Parc des Princes, dimanche prochain.

Réactions d'après-match ​:

Bernard Casoni (entraîneur de Lorient): "Nous nous sommes rendu le match compliqué. Quand je vois le non-match de la première mi-temps, on ne peut pas prétendre à quelque chose. Je ne sais pas à quoi c'est dû. C'est un peu comme à Paris. On a défendu en reculant. On aurait dit une équipe de 17 ans contre des adultes. On a perdu tous les duels. C'est psychologique. L'adversaire a pris le dessus trop rapidement sans combattre. Tout le monde a raté son match. C'est sur qu'on ne bosse pas dans la même catégorie, mais là... On s'est liquéfié d'entrée. En deuxième mi-temps, on a joué plus haut. On a montré un peu plus de vie, alors qu'en première période on n'a pas montré de vie. On s'est projeté plus vers l'avant, même si c'était à 3 ou 4-0. On avait plus d'intentions. Mais ils n'ont rien lâché. Quand on voit la volonté qu'ils mettent pour protéger leur but... J'ai vu Glik ou Jemerson faire +péter devant+ quand ils étaient pressés. C'est un état d'esprit. C'est une déception de jouer ainsi. C'était l'occasion de montrer un autre visage, une certaine attitude."

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco): "On a fait une très bonne première mi-temps. On a bien maîtrisé le jeu aujourd'hui, on a cherché et trouvé les espaces. Tous les entraîneurs aiment quand leurs équipes réalisent de bons pressing et jouent bien au football. Notre deuxième mi-temps a été moins forte. il y a eu une gestion de l'équipe. Mercredi, il y a aussi un match, avec deux jours de repos seulement. Mais on a fait un bon match. Monaco, avec ses forces et ses qualités n'a pas laissé jouer l'adversaire. Notre milieu et notre ligne défensive ont été attentifs et ont très bien pressé. (sur Boschilia) J'ai fait jouer Boschilia parce que c'est un joueur de qualité, qui travaille bien. C'est son sixième but en L1. C'est mon travail de donner du temps de jeu pour progresser. C'est un pari pour cette année. Il donne trois solutions, dans l'axe à gauche ou à droite. Il est également bon sur coups de pied arrêtés et dans les passes. (concernant l'avertissement de Sidibé, qui le privera du déplacement contre Chambly en Coupe) Je n'aime pas ce genre de bêtise. Maintenant, on va jouer Nancy. On a de l'ambition en Coupe de la Ligue. On va jouer à fond contre une équipe qui est forte et totalement fraîche car ils n'ont pas joué ce weekend. Je demande aux supporters de venir nous soutenir mercredi."

AFP