Anthony Lopes célèbre la victoire à l'arraché de Lyon à Saint-Etienne le 20 janvier 2019 en Ligue 1
Anthony Lopes célèbre la victoire à l'arraché de Lyon à Saint-Etienne le 20 janvier 2019 en Ligue 1 | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Ligue 1 : Lyon arrache le derby à Saint-Étienne

Publié le , modifié le

Lyon a remporté le 118e derby contre Saint-Étienne (2-1) dans les toutes dernières secondes d’une folle rencontre en intensité, lors du dernier match de la 21e journée de Ligue 1. Une victoire d’importance qui permet aux Lyonnais de repasser devant les Stéphanois au classement.

Une lutte de tous les instants. Ce derby sentait la poudre dès l’entrée des joueurs marquée par les tifos des grands soirs. Les Stéphanois ont été les premiers à l’attaque avec Wahbi Khazri tentant de reprendre le ballon sur un centre de Kevin Monnet-Paquet (3e), avant de s’écrouler sur une intervention musclée de Jason Denayer. Un geste qui aurait pu être sifflé, au vue des images.

Hamouma, le buteur des derby

Dans une rude bataille allant d’un camp à l’autre, Memphis Depay et Stéphane Ruffier (12e) ont fait parler leur talent. Une somptueuse volée de Depay repoussée par une magnifique détente en arrière du portier stéphanois. Quelques minutes plus tard, les Verts débloquaient le compteur sur une relance de Rémy Cabella côté gauche. Récupérant le ballon, Gabriel Silva a adressé un centre parfait sur la tête de Romain Hamouma qui a placé parfaitement sa tête à contre-pied d'Anthony Lopes (21e). Celui-ci a marqué son 4e but lors d'un derby, soit le meilleur buteur des effectifs actuel des deux clubs.

D'une intensité folle à une douce folie

Le rythme élevé de la rencontre avait avec comme seule pause la mi-temps. Au retour des vestiaires, Ruffier a une nouvelle fois été vigilant pour repousser le ballon de Nabil Fekir. Ce dernier a finalement égalisé sur penalty suite à une main de Loïc Perrin dans la surface (65e). Quelques secondes plus tôt, Lyon venait d’éviter le break sur un triple arrêt de Lopes devant Khazri. A deux minute de la fin, Loïs Diony était tout proche d’inscrire le but de la victoire, butant à nouveau sur un gardien en feu et sur des défenseurs bien placés pour contrer le cuir.

Alors que l'intensité n'avait pas baissé d'un cran, la rencontre est devenue folle dans le temps additionnel. Le ballon était baladé d'un bout à l'autre du terrain sans presque aucune interruption, rendant le scénario impossible à imaginer. Au final, Moussa Dembélé délivrait une dernière tête fatale. Celle de la victoire pour Lyon sur un centre de Leo Dubois étincelant . Un succès cruel pour Saint-Étienne qui semblait en mesure de l'emporter, et qui pouvait espérer au minimum le match nul.  Au classement, l'OL (37 points) reprend la troisième place à l'ASSE (36 points), avec un point d'avance.

Les réactions

Jean-Louis Gasset (entraîneur de Saint-Etienne): "Franchement, je savais que ce métier était cruel mais aujourd'hui, c'est un petit KO. Nous avons livré le match que nous voulions faire. J'avais promis aux supporters que l'état d'esprit serait là. Nous avons tout donné. Il y a eu de belles occasions. Nous avons eu deux ou trois situations sur lesquelles on se demande comment nous n'avons pas marqué et le scénario catastrophe avec un ballon devant le but. On ressent de la frustration.

Bruno Genesio (entraîneur de Lyon): "On fait ce métier pour ce genre d'émotion. Je félicite mes joueurs à qui j'avais dit que nous avions rendez-vous avec nous-mêmes. Et ils ont été au rendez-vous. Nous avions besoin de gagner ce match et je pensais qu'avec cette équipe, et une défense à quatre, nous pouvions utiliser notre potentiel offensif et marquer des buts. C'était un beau derby."