Boubakar Kamara a offert la victoire à Marseille face à Bordeaux
Boubakar Kamara a offert la victoire à Marseille face à Bordeaux | GERARD JULIEN / AFP

Ligue 1 (18e journée) : l'Olympique de Marseille s'impose face à Bordeaux et respire un peu

Publié le , modifié le

Miné par les résultats et en crise ouverte, l’Olympique de Marseille s’est offert un peu de répit en s’imposant sur sa pelouse face à Bordeaux (1-0), en match en retard de la 18e journée. Dans un Vélodrome à huis clos, le salut est venu du minot Boubakar Kamara, auteur de son premier but en Ligue 1. Au classement, l’OM remonte à la 7e place, les Girondins restent 12es.

L’OM respire, un peu. En crise ouverte avec ses supporters, et sur une série d’une seule victoire sur ses huit derniers matches de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a assuré l'essentiel ce mardi en s'imposant face à Bordeaux dans ce match en retard de la 18e journée (1-0). Dans un Vélodrome vide, conséquence de la sanction prononcée à titre conservatoire par la Ligue après le jet d'un pétard contre Lille, les joueurs de Rudi Garcia ont fait le nécessaire - à défaut d'être brillants - pour s'imposer et remonter à la 7e place (34 points). Une victoire précieuse et un grand bol d'air au regard du climat actuel plus que compliqué du côté de la Canebière.

Privé de Thauvin, Rami, Strootman, Payet, Balotelli et Luiz Gustavo, les Marseillais se sont montrés entreprenants d'entrée de jeu mais ont longtemps buté sur Benoit Costil (7e, 31e, 38e, 42e), seul bordelais au niveau ce soir. Face à des Girondins rapidement réduits à dix (voir plus bas), les Phocéens ont fini par trouver la faille sur coup de pied arrêté. A l’affût d'un corner dévié au premier poteau par Valère Germain, Boubakar Kamara coupait devant Jimmy Briand pour venir inscrire son premier but en Ligue 1 juste avant la mi-temps (1-0, 41e).

Dominateurs lors du premier acte, emmenés par un Maxime Lopez omniprésent (158 ballons touchés) et par un Valère Germain plutôt à l'aise dans un 4-4-2 aux côtés de Njie, et qui aurait pu s'offrir une deuxième passe décisive si le VAR n'avait pas refusé un but de Bouna Sarr pour un hors -jeu (90e), les Marseillais ont clairement géré leur avantage en deuxième mi-temps, baissant le pied face à des Bordelais totalement inoffensifs. Une courte victoire qui suffit au bonheur des Marseillais, qui signent une sixième victoire à domicile cette saison, la première victoire depuis le 11 novembre face à Dijon. Des Bourguignons que Rudi Garcia et ses joueurs retrouveront dès vendredi, en ouverture de la 24e journée de Ligue 1.

Le fait du match : Kalu voit rouge et plombe Bordeaux

Homme fort de l’attaque bordelaise depuis le début de l’année (2 buts et 1 passe décisive lors des 4 derniers matches), Samuel Kalu a plombé son équipe ce mardi au Vélodrome. Auteur d'un tacle par derrière totalement non-maîtrisé sur Lucas Ocampos, le Nigérien a vu rouge et a laissé ses partenaires à dix pendant plus d'une heure de jeu (25e). Une vraie balle dans le pied pour des Girondins insipides (un seul tir cadré), où seul François Kamano aura véritablement inquiété Steve Mandanda d'une frappe repoussée par la barre transversale (56e).

Mathieu Aellen