Les joueurs de Montpellier ont donné une leçon de réalisme au PSG
Les joueurs de Montpellier ont donné une leçon de réalisme au PSG | PASCAL GUYOT / AFP

Ligue 1 (16e journée) : Montpellier se paye le PSG à La Mosson (3-0)

Publié le , modifié le

Jouant avant ses adversaires directs Nice et Monaco, le Paris Saint-Germain avait l'occasion de prendre provisoirement la tête de la Ligue 1 mais il a lourdement chuté sur la pelouse de La Mosson face à Montpellier (3-0). Dominés, les Héraultais ont fait preuve de réalisme contrairement aux Parisiens qui concèdent, déjà, leur troisième défaite de la saison.

►Le match : où l'art du réalisme

Soixante-dix pour cent de possession, dix tirs (contre six à Montpellier), Paris a beaucoup eu le ballon, a eu des occasions mais Paris est resté désespérément muet. A l'inverse, Montpellier a souffert (67% de passes réussies) mais Montpellier a cadré la moitié de ses frappes et converti en buts ses trois tirs cadrés. Le premier par Paul Lasne sur un long ballon, a priori anodin, dans la surface parisienne (23e). C'était sans compter sur l'apathie de Marquinhos, la mauvaise sortie d'Areola et tout le sang-froid de Lasne qui lobe le portier parisien. Le second par Skhiri qui ne tremble pas suite à un travail parfait de Sanson sur la gauche (48e). Le dernier par Boudebouz parti à 80 mètres du but adverse (80e)  Avec Nkunku mais sans Ben Arfa et en 4-3-3 alors que le 4-2-3-1 était privilégié ces derniers temps, le PSG a toussé et n'a jamais pu trouver le moyen de battre un Pionnier des grands jours.

Le film du match

►Le joueur du match : Sanson fait du bruit

On aurait pu choisir Laurent Pionnier, Vitorino Hilton ou Ryad Boudebouz mais notre choix s'est porté sur Morgan Sanson qui a crevé l'écran, comme souvent, face à l'ogre parisien. Placé sur la gauche de l'entrejeu montpelliérain, Sanson est impliqué sur deux des trois buts héraultais. Si les statistiques ne retiendront qu'une passe décisive, celle pour Skhiri après un joli numéro sur son aile gauche, sa sortie de balle pour donner le ballon à Boudebouz suite à un corner parisien au milieu de deux adversaires n'a pas grand chose à envier aux meilleurs milieu de terrain de notre championnat. A seulement 22 ans, Sanson compte déjà près de 100 matches en Ligue 1. Si les observateurs n'avaient pas encore repéré ce petit talent dans l'Hérault, son match face au quadruple champion en titre va forcément le mettre sous les feux de la rampe.

►Le chiffre : Cinq ans !

Dans sa folle course vers les sommets européens, le Paris Saint-Germain écrase la Ligue 1 depuis quatre ans. Et si défaites il y a eues parfois, rares sont celles qui l'ont été sur un score large. Pour trouver la trace d'une défaite parisienne par trois buts d'écart, il faut remonter au 27 novembre 2011 face à l'Olympique de Marseille (3-0 déjà) ! Trois défaites après 16 journées, c'est aussi la première fois pour le club de la capitale depuis la saison 2012/2013.

►Le(s) tweet(s) : Emery fait débat

►La décla

"On a perdu ce match avant le match, c'est comme ça avant un match de Ligue des champions, le match le plus important c'est mardi", a expliquéNasser Al-KhelaÏfi sur Canal+ Sport.