Morgan Sanson (Marseille) et Nicolas de Préville (Bordeaux) 19112017
Morgan Sanson, le sauveur marseillais, avait laissé filer Nicolas de Préville en première période pour l'ouverture du score bordelaise... | NICOLAS TUCAT / AFP

Ligue 1 (13e journée) : L'OM arrache un nul inespéré à Bordeaux

Publié le , modifié le

Quel scénario improbable ! L'Olympique de Marseille, privé de Luiz Gustavo suspendu, a arraché le match nul à la dernière seconde sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (1-1) à l'occasion du match de clotûre de la 13e journée de Ligue 1. Alors que la dernière victoire marseillaise remonte à 1977 (!), les Bordelais pensaient tenir les trois points mais Morgan Sanson est venu délivrer Marseille à l'ultime instant de la rencontre.

Le match : Marseille s'en tire bien...

La différence est aussi flagrante qu'inquiétante : en l'absence de son milieu de terrain et véritable fer de lance, Luiz Gustavo, l'Olympique de Marseille n'a pas réussi à trouver le rythme. En déjouant trop souvent et en ne pouvant pas compter sur Dimitri Payet, transparent et sorti à la mi-temps, ou Florian Thauvin, trop esseulé, les Marseillais se sont retrouvés complètement orphelins de leur relayeur brésilien. Dès l'entame, l'OM est pris à la gorge : Nicolas de Préville profite d'une mauvaise passe de Zambo Aguissa, surgit dans les pieds de Morgan Sanson, puis récupère le cuir, fonce dans l'axe et décoche une frappe enroulée du gauche. Le touché est parfait et Steve Mandanda constate les dégâts (1-0, 3e). Rien de mieux pour enflammer davantage un Matmut Atlantique déjà en feu à l'occasion des 30 ans des Ultras Marines qui ont sorti le grand jeu à coup de tifos exceptionnels...

La suite n'est pas mieux pour Marseille alors que Bordeaux gère et aurait même pu aggraver la marque si Younousse Sankharé s'était montré adroit (20e). Agressifs et forts dans son pressing, les hommes de Jocelyn Gourvennec tiennent le bon bout, sans pour autant se montrer souvent dangereux pour faire le break. Thauvin n'était d'ailleurs pas loin d'en profiter (50e). Sur un caviar de Morgan Sanson venu de la gauche, l'ailier international tricolore ne parvenait pas à trouver le cadre sur sa reprise de volée, voyant le ballon frôler le poteau de Benoit Costil. Jusqu'au terme, les Girondins se montraient imperméables défensivement alors que les Phocéens, trop souvent dépassés dans l'entrejeu, n'arrivaient pas à combiner pour venir inquiéter les locaux.

Et pourtant, la lumière a surgi ! Sur une mauvaise relance bordelaise, suite à un dernier coup franc lointain, Morgan Sanson surgissait pour tromper le portier girondin et arracher l'égalisation à l'ultime seconde (1-1, 90e +4) ! Au final, Bordeaux peut s'en mordre les doigts, et Marseille enchaîne un huitième match sans défaite en Ligue 1...

Le joueur : Sanson, zéro puis héros

Du tout au tout. La tête dans les chaussures en début de partie, Morgan Sanson, le milieu de l'OM, se fait chiper le cuir par Nicolas de Préville au bout de trois minutes de jeu et à 45m des buts. La suite, on la connaît : l'ancien lillois ouvre le score d'un délicieux tir enroulé. Voilà comment l'ancien joueur de Montpellier a été mis dans le bain de cette ultime rencontre la 13e journée de Ligue 1. Dans cette situation, ils auraient été nombreux à ne pas s'en remettre. Pour Sanson, c'est tout l'inverse. Il a joué à tous les postes du milieu de terrain marseillais et en l'absence de Luiz Gustavo, il s'est imposé comme le vrai patron de l'entrejeu phocéen.

Détonateur, passeur et récupérateur, il a enfin enfilé le costume de superhéros à l'ultime seconde : sur un coup franc lointain de Steve Mandanda, la défense bordelaise panique puis relance mal dans vers Morgan Sanson qui frappe sans réfléchir. Et ça fait mouche : grâce à lui, Marseille enchaîne une huitième rencontre sans défaite en L1 !

Le chiffre : 40 ans !

Une véritable malédiction : depuis le 1er octobre 1977 et une victoire 2-1 de Marseille au Parc Lescure, plus jamais l'OM ne s'est imposé en terres bordelaises ! Une série assez incroyable comme on en trouve de moins dans le football français et qui chaque année donne une pression supplémentaire aux Marseillais. Et d'ailleurs, il faudra patienter une saison de plus pour voir cette série s'arrêter...

La décla' : "Il nous manque un leader : Luiz Gustavo"

Adil Rami (Marseille), au micro de Canal +,  est resté lucide. Si le match nul fait toujours du bien dans de telles circonstances, la prestation de l'OM n'a pas été satisfaisante et le défenseur marseillais est conscient qu'il a manqué quelque chose, et surtout quelqu'un.

"On est revenus au score mais on n'a pas été bons ce soir. On doit viser plus haut. En première mi-temps, ils ont été bons parce qu'on leur a laissé beaucoup de ballons. On n'a pas fait un bon match. Il ne faut pas oublier qu'il nous manque un leader : Luiz Gustavo".

Le tweet : Un peu d'humour...

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet