Bruno Genesio
Bruno Genesio | Oli SCARFF / AFP

Ligue 1 - Genesio : "Un derby ne se joue pas mais se gagne"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lyon, Bruno Genesio n'a pas caché pas sa fierté d'avoir battu Saint-Etienne (1-0), vendredi au Groupama stadium, en ouverture de la 14e journée de Ligue 1. "Un derby ne se joue pas mais se gagne", a-t-il rappelé.

Bruno Genesio, quel sentiment vous laisse cette victoire dans le derby ?
Bruno Genesio :
"Un derby ne se joue pas mais se gagne. Nous sommes très fiers d'avoir pris les trois points même si c'était dans la difficulté. Nous avons eu du mal à entrer dans le match en première période. Nous n'avons pas mis suffisamment d'engagement dans les duels ni suffisamment de vitesse dans les transmissions de balle, de verticalité dans le jeu, pas assez de courses en profondeur de la part de nos joueurs offensifs. Saint-Etienne était aussi bien organisé mais c'est avant tout ce que nous n'avons pas réussi à bien faire qui nous a handicapé. Anthony (Lopes) nous a permis de rester dans le match en réalisant deux arrêts exceptionnels car on sait que l'équipe qui marque en premier prend un gros avantage. Nous sommes revenus à la mi-temps à 0-0 ce qui était assez miraculeux ou flatteur pour nous. Nous avons concrétisé sur un but en début de seconde période avant de terminer à dix contre onze avec l'agressivité et de la fierté, ce qui est une bonne nouvelle, c'est positif".

Cette victoire peut-elle constituer un acte fondateur ?
BG :
"Oui je pense. Dans les derbies, on sait qu'on a besoin d'autre chose que la qualité technique ou tactique. Il y a besoin de beaucoup de force, d'abnégation ou de solidarité. C'est ce que nous avons montré sur la fin. Nous avons pu conserver notre résultat et les joueurs qui sont entrés en cours de jeu sont bien entrés et c'est un signe positif pour le groupe".

La semaine est-elle réussie ?
BG :
"Non, non. Elle démarre bien. Cela restera dans nos têtes jusqu'à la fin de saison. Il y a un derby retour qu'il faudra gagner. Nous avons deux gros matches (contre Manchester City puis Lille) puis six derrière jusqu'au 22 décembre. Il y aura des matches tendus et difficiles tous les trois jours. Il faudra être très régulier, bien récupérer et faire ce qu'il faut".

AFP