Jarjat (Troyes) s'interpose sur un tir de Brandao (Saint-Etienne)
Jarjat (Troyes) s'interpose sur un tir de Brandao (Saint-Etienne) | FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Les Verts ne veulent pas du podium

Publié le , modifié le

Saint-Etienne a laissé passer l'occasion de monter sur le podium de la L2 en concédant le nul (2-2) samedi à Troyes. Après avoir montré de belles choses en première période où ils ont pris deux fois l'avantage avant d'être rejoints par manque de concentration défensive, les Verts ont été beaucoup plus brouillons en 2e période et ne se sont pas parvenus à faire la différence face à une belle équipe troyenne, très accrocheuse, qui avait un besoin impérieux de points. Les Stéphanois semblent ne pas vouloir de la 3e place. Seul consolation: ils restent invaincus depuis le début 2013.

Les Verts étirent à 15 matches toutes compétitions leur invincibilité, mais ce nul dans l'Aube leur laisse un goût amer, puisque s'ils ne perdent pas, ils ne gagnent pas non plus depuis trois matches, conclus sur le même nul 2-2 (à Rennes, contre le PSG et donc à Troyes). Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Mais leur jeu s'est délité après la pause et leur domination était plus poussive. Les Verts ralenti ne doivent plus trop traîner sous peine de voir s'évanouir tous les efforts d'une belle saison.  Saint-Etienne peut même perdre sa 4e place en cas de victoire de Nice contre l'OM dimanche.

De son côté, l'ESTAC peut remercier son gardien Yohann Thuram-Ulien, décisif au moins à deux reprises, peut se satisfaire de ce point pris après avoir été mal embarqué, mais, avec ce petit point, n'avance pas beaucoup. Les Toyens ont pourtant, comme souvent, été généreux dans l'effort, ont beaucoup tenté, mais n'ont pas su non plus profiter de la situation lorsque la mécanique stéphanoise s'est enrayée.   

Galtier: "on n'est pas encore une équipe de haut niveau" 

"C'est clairement une occasion manquée de faire le plein. Contrairement à nos deux derniers matches où on court après le score, on a la chance ce soir de mener par deux fois mais on ne parvient pas à tenir le résultat, voire à aggraver la marque. On n'a pas été bons dans le travail défensif, dans le repli, le replacement. Autant de signes qui attestent qu'on n'est pas encore une équipe de haut niveau. C'est bien de vouloir marquer des buts, de jouer, mais quand on a l'avantage c'est essentiel de préserver l'acquis. Ce soir on tombe sur une équipe coriace, battante, qui a su profiter de nos failles. Il y a des regrets bien sûr mais on reste sur une série sans défaite qui entretient la dynamique. C'est juste que mentalement on n'a pas su faire les efforts au moment voulu. J'étais en colère dans le vestiaire à la mi-temps. Ce soir il ne fallait pas faire mieux, il fallait faire plus"

Christian Grégoire