Saint-Etienne joie
Les Verts inspirés | AFP

Les Verts lorgnent sur la 2e place

Publié le , modifié le

L'AS Saint-Etienne a la possibilité de se repositionner en deuxième position du classement de Ligue 1, à l'occasion du match d'ouverture de la 10e journée. Pour y parvenir, les Verts devront prendre les trois points de la victoire ce soir face à une équipe de Montpellier (11e) qui vient de battre Nice (2-0). En cas de succès, l'ASSE (3e, 17 points) mettrait la pression à la fois sur Monaco (2e, 19 pts), Marseille (4e, 17 pts) et Nantes (5e, 17 pts).

Oscar Garcia n'a pas à se plaindre. Sans véritable star, son équipe se retrouve sur le podium, en passe de devancer l'AS Monaco, tenant du titre. Même si le score de la victoire sur Metz (3-1) est sans doute bien payé, les Verts enchaînent l'air de rien, les succès. "On dit que nous ne jouons pas bien. Je respecte toutes les opinions mais notre classement (3e ex-aequo avec Marseille et Nantes) me satisfait surtout après les nombreux changements de l'intersaison", assure le tacticien. Mais de là à dire que son équipe vise la deuxième place derrière l'intouchable PSG... "On peut se projeter lorsque l'on aborde les sept ou huit derniers matches, pas avant. L'objectif est de continuer à mettre en place notre projet. La Ligue 1 a un bon niveau", assure-t-il.

Encore du ​travail

Le successeur de Christophe Galtier peut toujours compter sur l'expérience et l'efficacité de son gardien Stéphane Ruffier et de son capitaine Loïc Perrin, même si celui-ci est blessé. Il reste néanmoins beaucoup de travail à effectuer pour une équipe qui, malgré son classement, peine à convaincre. Il faut dire aussi qu'hormis Rémy Cabella, prêté par Marseille, les recrues de "Sainté" n'ont pas enthousiasmé grand monde jusqu'à présent. Janko, Gabriel Silva, Hernani ou Diousse ne sont pas aujourd'hui des éléments clés de l'effectif stéphanois, comme pouvait l'être par exemple Kevin Malcuit, parti cet été à Lille... Et Loïs Diony, censé dynamiser l'attaque, n'a encore inscrit aucun but. La suspension de Jonathan Bamba, en conflit avec son club pour des raisons de revalorisation salariale, n'arrange rien.

Le danger Montpellier

Mais comme il a su le faire jusqu'à présent, Garcia va composer ce vendredi contre Montpellier. "Nous avons déjà affronté Montpellier en amical cet été mais il s’agit d’une autre équipe par rapport à celle que nous avons rencontrée en juillet", indique le tacticien espagnol en référence à la défaite 1-0 du 26 juillet dernier. "Ils sont solides défensivement, ils n’ont encaissé que six buts", note encore Garcia, soit autant que le PSG et Nantes. "C’est une équipe rapide, qui joue bien en contre-attaque, ils ont accroché les deux meilleures équipes de Ligue 1 (PSG et Monaco) et viennent de battre Nice. Il ne sera pas facile de les affronter", prévient le patron des Verts, conscient toutefois que son équipe jouera dans un Chaudron plein d'espoir.