Supporters public Saint Etienne
Les supporters deSaint Etienne ne feront pas le déplacement à Lyon | JEFF PACHOUD / AFP

Les supporters stéphanois boycottent le derby à Lyon

Publié le , modifié le

Le derby Lyon-Saint-Etienne en L1 dimanche soir à Gerland se fera sans les supporters des Verts: les cinq groupes de supporters stéphanois ont annoncé boycotter le match pour protester contre les mesures de sécurité imposées par la préfecture du Rhône.

En raison du caractère sensible de la rencontre, celle-ci a, dans un arrêté  préfectoral, limité le parcage des Stéphanois à Gerland à 600 places, imposé le  transport des groupes de supporters sous escorte policière et au départ  exclusif de Saint-Etienne. Interdits de déplacement la saison dernière, les supporters stéphanois  considèrent ces pré-requis "inacceptables pour une simple rencontre de  football" et déplorent "des décisions absurdes émanent de la Ligue  professionnelle", selon un communiqué. Ils dénoncent également les modalités de la distribution des billets,  octroyés une fois arrivés au stade de Gerland et après une fouille au corps par  les forces de l'ordre.

"Il était coutume que l'ensemble des supporters de l'ASSE dispose de deux  mille places pour aller supporter son équipe chez les Lyonnais", ont-ils  rappelé. "Est-ce que tout déplacement est devenu ingérable pour les pouvoirs  publics? Nous sommes restreints à chaque déplacement alors qu'on s'est bien  comporté cette année. Ca suffit", a regretté auprès de l'AFP, Jean-Guy Riou,  président de l'une de ses associations, l'union des supporters stéphanois  (USS). "Ce que nous dénonçons c'est que Thiriez (le président de la ligue de  football professionnel) ne connaisse que la répression des supporters sur le  modèle de ce qu'a fait Leproux au PSG". En 2010, Robin Leproux alors président du directoire du PSG avait lancé un  plan destiné à pacifier le Parc des Princes et ses abords qui s'était soldé par  la dissolution des principales organisations de supporters. "Nous ne sommes pas des hooligans. On confond hooliganisme et  +supporterisme+", s'est indigné M. Riou. "On va se priver d'un derby en espérant que ça fasse bouger le monde du  football", a-t-il complété.

AFP