Les supporters bastiais
Le public bastiais | PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Les supporters niçois interdits de déplacement à Bastia

Publié le , modifié le

La préfecture de Haute-Corse a interdit le déplacement des supporters niçois au stade Furinai, à l'occasion de la 25e journée de Ligue 1, qui opposera leur club à Bastia, ce samedi. Cette interdiction vise à éviter les risques de troubles à l'ordre public.

Au match aller le 29 septembre dernier, les supporters bastiais avaient été privés du déplacement à Nice. Pour le retour, ce sont les Azuréens qui ne pourront pas se déplacer chez leurs rivaux corses. Par arrêté préfectoral, le préfet de Haute-Corse a interdit l'accès à Furiani au public niçois soulignant que "le risque de troubles graves à l'ordre public est avéré à l'occasion de la rencontre SCB-OGC prévue le 16 février" pour le compte de la 25e journée de Ligue 1. Il sera en outre interdit aux Niçois de circuler autour du stade.

La préfecture, qui a invoqué "les troubles que risque d'engendrer le  transport à Bastia des supporteurs les plus durs de l'OGC Nice, a rappelé les  incidents qui ont émaillé plusieurs matches du club azuréen depuis le début de  la saison et la "rivalité historique et violente" entre supporters de l'OGCN et du SCB "qui s'est traduite par des incidents nombreux, violents et récurrents". Il est vrai que depuis avril 1976 et une violente confrontation en 8e de finale de Coupe de France, les supoporters des deux clubs sont en conflit.

D'autant qu'en 1992, les Bastiais avaient mis à sac la ville de Nice lors d'un déplacement au même stade de la compétition. Entre 2002 et 2005, lors de la dernière remontée du club insulaire en Ligue 1 avant cette saison 2012-2013, de nombreux incidents avaient émaillé les rencontres entre les deux clubs. Privés de leur stade Armand-Cesari trois matches par la Ligue pour une série de débordements, les Bastiais retrouveront leur stade. Mais restent dans le viseur des autorités.

Jerome Carrere