Valenciennes, équipe surpise du début de saison
Loris Néry et Nicolas Isimiat-Mirin brillent avec VA | FRANCOIS LO PRESTI - AFP

Les seconds couteaux sur le devant de la scène

Publié le , modifié le

Après Paris et Montpellier et en attendant l'OM et l'OL demain, ce sont les surprises de ce début de saison qui seront sur le devant de la scène aujourd'hui. Valenciennes, Saint-Etienne et Bordeaux veulent surfer sur leur bon début de saison pour s'installer dans la lutte aux places européennes.

Valenciennes, tube de l'été ou vraie révélation ?

Equipe surprise de ce début de saison, Valenciennes a profité d'un recrutement pour le moins judicieux. Le départ de Renaud Cohade, joueur cadre de l'équipe, a bien été compensé. Anthony Le Tallec est arrivé en compagnie de Loris Néry, revanchard après une année difficile à Saint-Etienne. Mais surtout, VA peut compter sur la révélation de ce mois d'août, Nicolas Isimat-Mirin. Un temps annoncé à Lille, le défenseur français est finalement resté dans son club pour le plus grand bonheur de Daniel Sanchez. Face à Bordeaux, les Nordistes passent un second test après leur défaite à Lyon (3-2). Un revers frustrant mais très encourageant pour la suite de la saison. Invaincus à domicile, Valenciennes reçoit une équipe de Bordeaux qui n'a toujours pas connu la défaite en championnat. Un match nul arraché sur la pelouse du PSG et les Girondins redeviennent crédibles après une fin de saison dernière en boulet de canon. Francis Gillot a trouvé la bonne formule et une victoire en terre nordiste ferait définitivement de son équipe un candidat crédible aux accessits.

Saint-Etienne peut enfoncer Sochaux

De son côté l'ASSE a eu du retard à l'allumage (deux défaites en deux matches) mais depuis les Verts cartonnent. Brest, battu 4-0 à Geoffroy Guichard, et Bastia, humilié 3-0 à domicile, peuvent en témoigner. Pierre-Emerick Aubameyang a trouvé son rythme de croisière et Romain Hamouma s'installe petit à petit comme le leader technique du milieu de terrain. Face à un Sochaux en crise et dernier du classement, les joueurs de Christophe Galtier voudront faire, encore une fois, bouillir le Chaudron de bonheur. Chez les Doubistes, c'est peu dire que la situation est alarmante. Lanterne rouge avec zéro point en quatre rencontres, les Lionceaux doivent en plus gérer le "cas" Boudebouz. Resté au club malgré ses envies d'ailleurs, le milieu de terrain sochalien a été la cible d'insultes racistes avant la trêve internationale Pas idéal avant de se rendre chez une équipe en confiance et Sochaux aura besoin d'un miracle pour débloquer son compteur en Ligue 1 cette saison.

Lille pour une 2e victoire

Dans les autres rencontres, Lille voudra faire le plein de confiance avant d'entamer son parcours européen. Sur le terrain de Troyes, en difficulté avec sa 19e place et un seul point en quatre matches, les Lillois doivent l'emporter pour ne pas être trop distancés au classement. Cette rencontre marquera les retrouvailles de Djibril Sidibé avec son ancien club. Le latéral droit avait marqué à Nice pour sa première titularisation mais le retour de Debuchy dans le groupe pourrait le reléguer sur le banc des remplaçants.

Enfin, dans les autres rencontres, ce sont des équipes qui lutteront pour le maintien qui vont s'affronter. Gare aux perdants entre Evian et Bastia et entre Nice et Brest. Si la situation des Bastiais et des Brestois est un peu plus enviable (9et 10e), la tendance pourrait s'inverser en cas de victoires conjuguées des Savoyards et des Niçois. A l'inverse, si la logique est respectée, Pascal Dupraz, le nouveau coach d'Evian Thonon-Gaillard, et Claude Puel, le nouvel entraîneur des Aiglons se préparent une semaine compliquée.