Amiens SC illustration

Les parlementaires de la Somme demandent une L1 à 22, en soutien d'Amiens

Publié le , modifié le

Les parlementaires de la Somme, en soutien du club de football d'Amiens qui conteste sa relégation en Ligue 2 à l'issue d'une saison tronquée, ont demandé mercredi au gouvernement et aux instances du football d'élargir la Ligue 1 à 22 clubs.

Les parlementaires de la Somme à la rescousse. "Nous (...) vous demandons solennellement de faire preuve d'humanité tout en respectant les valeurs du football et l'équité sportive. Mettez en place d'ici au 30 juin une Ligue 1 à 22 clubs pour la saison prochaine", écrivent les cinq députés et les trois sénateurs de la Somme dans un courrier en date de mercredi transmis à l'AFP, et adressé à Matignon, au ministère des Sports ainsi qu'aux dirigeants de la Ligue de football professionnel (LFP) et de la Fédération.

Les parlementaires, parmi lesquels Barbara Pompili (LREM) et François Ruffin (LFI), estiment que "les clubs d'Amiens et de Toulouse ne méritent pas de descendre en Ligue 2" dans cette "situation de crise majeure" ayant abouti notamment à l'interruption définitive du Championnat de France après 28 journées sur 38 et au maintien par les instances du football des deux relégations habituelles pour le 19e et le 20e de L1, en l'occurrence Amiens et Toulouse.

à voir aussi Ligue 1 : l'Assemblée Générale de la LFP entérine le format à 20 clubs Ligue 1 : l'Assemblée Générale de la LFP entérine le format à 20 clubs

Très actif médiatiquement, le club d'Amiens se bat juridiquement depuis plusieurs semaines pour son maintien en L1 via un élargissement à 22 équipes la saison prochaine. Le 9 juin, le Conseil d'Etat avait suspendu les relégations, mais celles-ci ont été reconfirmées mardi par la Ligue, réunie en Assemblée générale.

La Fédération, favorable jusqu'ici au maintien des relégations à tous les échelons du football français, réunit vendredi son Assemblée fédérale pour acter la convention la liant avec la Ligue, une convention qui limite la L1 à 20 clubs. Cette réunion fera office d'ultime espoir pour Amiens avant de nouveaux recours, que le club s'est dit "prêt" à introduire.

AFP