Lyon Grenier Gourcuff Lacazette
Les Lyonnais seront-ils à la fête en Ligue Europa ? | SEBASTIEN BOZON / AFP

Les Olympiques pour la passe de trois

Publié le , modifié le

Candidats à l'Europe, Marseille et Lyon voudront honorer, ce soir, le viel adage "jamais deux sans trois". Histoire d'envoyer un message à leurs richissimes conccurents. Avec un seul point en deux matches, Montpellier et Bordeaux essaieront de rectifier le tir. Tour d'horizon des enjeux des matches de ce samedi.

L'argent fait-il une équipe ? Superficiellement oui. Dans le cas du Paris Saint-Germain, il en fait même deux, voir trois. Pourtant, en ce début de saison, les rôles sont inversés : les Franciliens sont chasseurs, les Olympiques sont chassés. Marseille et Lyon, deux clubs embourbés dans une situation économique complexe, trustent - en compagnie de Monaco - les trois première places de la Ligue 1. Et affichent des statistiques intéressantes : 5 buts inscrits pour les Marseillais, 7 pour les Lyonnais, chacun n'encaissant un seul et unique petit but. Ce soir, les partenaires de Mathieu Valbuena joueront Valenciennes, une rencontre lourde de sens, et chargée d'histoire. José Saez, le milieu Valenciennois ne nie pas que le match truqué VA-OM (1993) est encore dans toutes les têtes : « les gens ont toujours ça en travers la gorge, ils veulent qu'on gagne", avoue t-il. Et puis, jouer l’OM, c’est toujours quelque chose : « on a toujours envie de bien faire contre eux, avoue-t-il. On va rentrer pour gagner le match. Depuis quelques années, on arrive à le faire, on va essayer de le reproduire », renchérit le milieu nordiste. Comme beaucoup d’équipes du championnat de France, Valenciennes sera galvanisé face à l’OM. Pour cette « fête» à la Hainaut, l’entraineur Patrick Sanchez veut faire le spectacle : « On sait que c’est une bonne équipe, qui a bien débuté, est complète dans toutes les lignes. A priori il n’y a pas photo. Mais je vous assure qu’on va se dresser devant, avec nos moyens, nos armes, de la solidarité et de la détermination », promet le coach Valenciennois. « Il vaut mieux aller de l’avant et planter des banderilles ! ».
Un discours offensif en Ligue 1, c’est toujours plaisant. Dangereux, mais plaisant. Car Valenciennes ne pourra compter ni sur Gaetan Bong – parti en début de semaine à l’Olympiakos – ni sur Lindsay Rose, blessé. Et alignera, de fait, la même défense qu’à Bastia (avec Angoua et Lala), qui bu une sacrée tasse. A l’OM, Elie Baup dispose de la quasi-totalité de son effectif. Imbula, blessé à la cheville contre Evian, devrait faire parti du groupe.

Fournier : « on aura de la gueule à Gerland »

A Lyon, on a toujours la gueule de bois. Après une défaite face à la Real Sociedad (2-0) qui compromet fortement les chances de qualification de l’OL en LDC, les Gones doivent laver l’affront et terrasser Reims. Et ça devrait être jouable pour les Lyonnais : sur les six derniers matches officiels, les partenaires de Clément Grenier n’ont perdu qu’une seule fois (contre la Real Sociedad). L’OL devrait pouvoir compter sur un secteur offensif en pleine bourre (8 buts inscrits). Gourcuff s’est enfin réveillé (impliqué à 50% sur les 14 derniers buts de Lyon en Ligue 1), et Lacazette semble s’affirmer comme le vrai numéro 9 des Rhadaniens. Chez les Champenois, on croit en ses chances : « Nous y allons avec la volonté de faire honneur au maillot. De montrer un bel état d’esprit, comme nous avons pu le montrer à Rennes. Il faudra, comme face à Lille, être efficace dans les moments forts, et avoir la même volonté collective de travailler ensemble, notamment dans le domaine défensif », prévient Hubert Fournier, l’entraineur rémois : « On aura de la gueule à Gerland ». 

Montpellier et Bordeaux dans le dur

En confiance après sa victoire contre Valenciennes samedi dernier (2-0), Bastia voudra triompher des Girondins, et sur leurs terres s’il vous plait. Mais attention, les Bordelais font figure de véritables bêtes noires pour les Corses. Les coéquipiers de Cédric Carrasso, auteur d’un match héroïque contre Toulouse la semaine dernière, n’ont en effet perdu que deux de leurs trente matchs de Ligue 1 face au club bastiais. Espérons que la série continue pour l’équipe entrainée par Françis Gillot. Avec un point sur six possibles, les partenaires de Diabaté doivent gagner pour rejoindre le milieu de tableau. Du côté de la Paillade, on est pas tellement mieux lotis. Balayé par un Monaco déchainé dimanche dernier (1-4), les partenaires de Rémy Cabella doivent absolument relever la tête contre les Lionceaux. Auteur d’un match catastrophique contre les Monégasques, Daniel Congré sera suspendu pour affronter Sochaux, comme El Kaoutari. A noter que sur ses quatre derniers déplacemens en Ligue 1 à la Mosson en Ligue 1, Sochaux s’est incliné à chaque fois. 


Liste des rencontres du samedi 24 août 2013

17:00  Valenciennes FC - Olympique de Marseille
20:00  Girondins de Bordeaux - SC Bastia
20:00  Evian TG FC - Stade Rennais FC
20:00  EA Guingamp - FC Lorient
20:00  Olympique Lyonnais - Stade de Reims
20:00  Montpellier Hérault SC - FC Sochaux-Montbéliard

Jean Charbon