Lucho Marseille
Lucho Gonzalez doit guider l'OM sur les terres lilloises | AFP - Nicolas Tucat

Les gros ont faim

Publié le , modifié le

Après une semaine européenne fructueuse, Paris, Marseille et Lyon veulent confirmer leur embellie. En embuscade, les Parisiens visent clairement la deuxième place face à une équipe d’Auxerre décimée en attaque. Marseille testera sa nouvelle solidité défensive à Lille. En plein redressement, Lyon et Puel veulent une troisième victoire de rang à Arles-Avignon.

Paris va mieux et cela se voit. Au classement avec une troisième place. Dans le jeu avec plus d’alternance offensive et de solidité défensive. Les doublures, Edel dans les buts, Armand dans l’axe et Chantôme dans l’entrejeu, sont désormais les trois atouts que Kombouaré a ressorti de son chapeau pour aligner une série en cours de huit matches sans défaite, dont le dernier jeudi à Dortmund (1-1). Du coup, le calendrier n'est pas tendre pour Auxerre qui vient d'encaisser sa troisième défaite en 3 matches en Ligue des champions et n'arrive pas à s'extirper des abords de la zone de relégation. Seule bonnes nouvelles pour les visiteurs : Paris reste sur deux 0-0 chez lui.

Un temps moribond et même relégable, l'OL reste sur quatre succès toutes compétitions confondues. Arles-Avignon, lanterne rouge qui vient de prendre son premier point de la saison contre Brest (0-0), semble, sur le papier, l'équipe idéale pour permettre à Lyon de confirmer son redressement. Claude Puel respire un peu plus aisément, mais n'a toujours pas droit à l'erreur. Mercredi en fin de match, des supporteurs lyonnais avaient encore déployé une banderole "Puel démission", en dépit de la victoire contre Benfica (2-0). L’entraineur tient son onze et l’équipe joue à l’unisson.

"C'est un grand match, une grande affiche, un stade à guichets fermés." Pas de doute pour le coach lillois Rudi Garcia, la réception de l’OM est un vrai sommet de la journée. Lyon vient de mettre fin à l'invincibilité lilloise en Championnat avec un cinglant 3-1 à Gerland. Le Losc a besoin de se rassurer. Garcia se méfie : "Marseille, c'est le champion en titre. Elle est armée pour finir en tête. C'est l'un des favoris". L'OM est sur une bonne série de sept matches sans défaite en championnat et vient de remporter cette semaine sa première rencontre de poule en Ligue des champions. Même en jouant mal, Marseille reste une équipe solide capable de faire la différence à tout moment grâce à Rémy, Valbuena ou Gonzalez. A deux semaines du clasico au Parc contre le PSG, les Olympiens veulent se retrouver. Lille est-il vraiment le cadre rêvé ? A voir...

Mathieu Baratas