Les fans de l'OM surveillés à Lille

Publié le , modifié le

Le préfet du Nord a pris un arrêté "visant à prévenir les risques de troubles entre supporteurs" de Lille et de Marseille lors de la rencontre de L1 entre les deux équipes le 3 décembre, a indiqué mardi la préfecture.

"Cet arrêté interdit l'accès au stade (Pierre-Mauroy) et le regroupement sur la voie publique des supporteurs de l'Olympique de Marseille sur les communes de Villeneuve d'Ascq et Lezennes (près de Lille) de 14H00 à minuit le 3 décembre 2013", a souligné la préfecture du Nord dans un communiqué.

L'arrêté "vise à permettre à tous les spectateurs, y compris aux 1.200 supporteurs de l'Olympique de Marseille qui sont autorisés à assister au match grâce à un transport de bus, de participer dans les meilleures conditions à ce match", comptant pour la 16e journée de L1 et programmé le mardi à 19H00, a-t-elle ajouté. Le préfet Dominique Bur avait pris des mesures similaires pour la rencontre entre Lille et le Paris SG le 1er septembre 2012, qui coïncidait avec la braderie de la ville, et pour les deux derniers matches de championnat de Saint-Etienne à Lille, le 26 mai et le 25 août 2013.

Dimanche, avant le coup d'envoi de la rencontre de championnat entre Nice et Saint-Etienne, quelque 250 "ultras" dont des anciens membres des "Green Angels", un groupe auto-dissous en septembre, avaient arraché et jeté des dizaines de sièges. Expulsés du stade par la police avant le coup d'envoi du match, ils sont  repartis immédiatement en autocars pour Saint-Etienne. Huit personnes au total, dont deux stadiers, ont été blessées lors de ces  incidents.

Jean Charbon