Lens Lille Hermach Hazard 112010
Le derby du nord entre Lens et Lille | AFP - DENIS CHARLET

Les extrêmes s'affrontent

Publié le , modifié le

Avec un alléchant derby du Nord mettant aux prises le leader lillois à une formation de Lens en position de premier non relégable, la 21e journée proposera également un duel a priori déséquilibré entre la lanterne rouge, Arles-Avignon, et l'ambitieux dauphin, le Paris Saint-Germain. Troisième, Rennes aura une partie plus périlleuse à jouer face à Sochaux, alors que Lyon aura la faveur des pronostics sur le terrain d'une équipe valenciennoise mal en point.

Avec quatre longueurs d'avance sur ses trois premiers poursuivants (le PSG, Rennes et Lyon étant à 34 points), e Losc peut aborder tranquillement son derby, car même en cas de défaite, il conserverait sa place de leader. Et côté effectif, Rudi Garcia n'a pas à se plaindre. L'entraîneur de Lille pourra compter sur un groupe au complet. Mais de ce côté là, les Sang et Or n'ont pas trop à se plaindre. Hormis la suspension de Samba Sow, Lens disposera de tous ses joueurs. Si une défaite ne serait pas catastrophique pour Lille, elle le serait davantage pour l'équipe de Laszlo Boloni qui pourrait se retrouver dans la zone rouge. Le succès sur Saint-Etienne (2-1) lors de la dernière journée peut donner quelques espoirs aux Lensois qui restent sur une série de trois matches sans défaite. Face à la meilleure attaque du championnat, un match nul conviendrait sûrement aux Sang et Or.

On voit mal la lanterne rouge Arles-Avignon, dominer le PSG, même à domicile. Avec une seule victoire au compteur (le 6 novembre face à Caen 3-2), le dernier de la classe se rêve de titiller une formation parisienne armée pour empocher un troisième titre cette saison. L'équipe de Faruk Hadzibegic peut néanmoins créer la surprise en profitant des récentes tensions apparues au sein de l'effectif d'Antoine Kombouaré. A noter que la formation provençale reste toujours à la recherche d'un buteur qui pourrait la sortir d'une situation bien mal embarquée.

Une troisième rencontre oppose l'un des prétendants au titre à une équipe qui joue sa survie parmi l'élite. Lyon se rend ainsi à Valenciennes avec l'espoir de rester dans le peloton de tête. Mais si les qualités offensives de l'OL restent indéniables avec un Gomis qui a retrouvé son meilleur niveau (8 buts) et un Lisandro (également 8 réalisations) qui a de plus en plus d'emprise sur le jeu lyonnais, les hommes de Claude Puel seraient bien inspirés de se méfier d'un certain Grégory Pujol, auteur de sept buts depuis le début de la saison. Une question subsiste surtout pour les Gones, celle de savoir si ils ont digéré leur défaite en Coupe de France (face à Nice). "J’espère que ce match nous servira de leçon pour redresser la barre en championnat", a estimé Hugo Lloris.

Si la place de leader est pour le moment assuré pour Lille, celle de dauphin l'est bien moins. Pour le moment sur la troisième marche du podium, le Stade Rennais aura sans doute la mission la plus difficile si on la compare à celle de ses principaux concurrents. Les Bretons, peuvent toujours se targuer de présenter la meilleure défense du championnat (et de loin avec seulement 12 buts encaissés), mais peinent toujours à se montrer décisifs devant les buts adverses. Le match face à Sochaux sera d'autant plus intéressant que les protégés de Francis Gillot affichent de belles statistiques sur le plan offensif.

Egalement samedi, beau duel de poursuivants entre Saint-Etienne et Toulouse, alors que Brest tentera de se refaire la cerise contre Lorient. En bas de tableau, Caen espère se donner un bon bol d'air contre Auxerre.

Romain Bonte