Paris record, Marseille sur le fil et Monaco dans le dur... Les enseignements de la 7e journée

Paris record, Marseille sur le fil et Monaco dans le dur... Les enseignements de la 7e journée

Publié le , modifié le

Paris marche avec tranquillité sur la Ligue 1, Lyon prend son rythme façon podium, Marseille suit laborieusement tandis que Monaco, Nantes et Rennes apparaissent totalement perdus. Résumé des moments forts de la 7e journée.

• Le record : Paris puissance 3

Si les Parisiens ont effectué un solide 7 sur 7 depuis le début de saison, ils se distinguent par leur efficacité offensive. Pour la première fois de l'histoire, une équipe inscrit au moins 3 buts à chacune de ses sorties sur ses sept premiers matches de Ligue 1. Hier, Reims en fit les frais. Le PSG a déroulé au Parc des Princes contre des Rémois beaucoup trop empruntés. Les joueurs de Tuchel ont probablement livré leur plus belle prestation en Ligue 1 cette saison, avec deux mi-temps abouties. 

• En grande forme : l'envOL

La leçon de Caen, où les Rhodaniens avaient concédé, le 15 septembre, un décevant résultat nul (2-2) a, semble-t-il, été retenue. Même si la seconde période sur la pelouse de Dijon a été difficile pour un OL qui a fait preuve de caractère pour résister à la sévère réaction dijonnaise (0-3). La victoire aura laissé quelques séquelles : Lucas Tousart a été exclu après deux avertissements alors que Tanguy Ndombélé et Martin Terrier sont sortis sur blessure. Après une victoire historique à City (1-2) et une balade face au rival Marseillais (4-2), Lyon a bel et bien lancé sa saison. 

• Money time : Marseille au mental

Une victoire à lancer une saison: l'Olympique de Marseille a battu Strasbourg (3-2) dans le temps additionnel et à dix contre onze, une minute après avoir concédé l'égalisation, mercredi pour la 7e journée de Ligue 1. Venus de l'eau pour éteindre le feu, les Marseillais, qui restait sur deux défaites de rang, se sont évités une petite crise quand Valère Germain a battu Matz Sels (90+1). De quoi ravir le coach : "On a retrouvé le sursaut d'orgueil, le caractère et le côté un peu fou de ce groupe capable de se dire: on est chez nous, même à dix on va chercher la victoire, s'est félicité Rudi Garcia. On l'a fait avec un but magnifique de Valère Germain."
 

• En méforme : Nantes et Monaco relégables...

Six points en sept matchs, une seizième place et un niveau de jeu alarmants, l'AS Monaco connait un début de saison bien loin de ses standards et de ses attentes. Mardi, face à Angers (0-1), le Rocher monégasque n'a jamais semblé aussi poreux. Bilan moins catastrophique sur un plan historique pour Nantes, plus habitué aux déceptions ces dernières années. Pour autant, après sa défaite à domicile face à Nice (1-2), les Canaris ont de quoi s'impatienter. 19e avec 5 points après la venue d'un coach ambitieux et de joueurs en pagaille... Un constat qui devrait conduire Waldemar Kita à se séparer de son entraîneur Miguel Cardoso

... Rennes ne va pas mieux

Pour sa première titularisation en Ligue 1 depuis le 7 février 2017, l'ancien Parisien Hatem Ben Arfa n'a pas pu empêcher Rennes de perdre à Amiens (2-1) et de s'enfoncer au classement. Les Bretons pointent à la 17e place avec 7 points en 7 journées. "Notre prestation est à oublier, a martelé le coach Sabri Lamouchi. Ce que l'on a produit n'est pas respectueux pour les amoureux du Stade Rennais. Il y a urgence à se poser des questions individuelles et collectives. La prestation de Ben Arfa ? Le seul point positif, c'est qu'il ait fait 90 minutes." 
 

• Bonus : du rouge, encore et toujours

Hier, les cartons rouges étaient de sortie... 5 en 5 matches. Depuis le début de saison, 15 cartons rouges (en 65 matches) avaient été distribués. Une saison qui part sur des bases très élevés : pour l'instant, on en compte 4 de plus que la saison dernière, après sept journées. Sûrement l'un des apports de la VAR. 

à voir aussi Classement Ligue 1
Benjamin Badache Ben_Badache