neymar psg saint-etienne
Neymar (Paris Saint-Germain) | Mehdi Taamallah / NurPhoto

Les 5 infos de la 4e journée de Ligue 1 : Monaco et Paris font déjà le trou, Lyon ralentit

Publié le , modifié le

Monaco et Paris seuls en tête. Marseille coulé et Lyon à l'arrêt. Nice en crise, Rennes et Metz aussi. Découvrez les cinq infos de le quatrième journée de Ligue 1.

Monaco et Paris font le trou

Le tandem parisiano-monégasque, déjà seul au monde la saison dernière, est déjà de retour. Avec la victoire de Paris contre Saint-Etienne (3-1) et l'écrasant de succès de Monaco contre Marseille (6-1), ils ne sont plus que tous les deux en tête du classement. Pour retrouver deux clubs avec quatre victoires d'entrée, il faut remonter à la saison 1965-1966. Nantes et, déjà, Monaco avaient démarré par quatre succès puis avaient tous les deux fait nul à la 5e journée. Une féroce concurrence qui ne devrait pas empêcher le transfert de Kylian Mbappé du Rocher au PSG, contre 180M d'euros. 

Marseille ne pourra pas faire la saison comme ça 

Et la 4e victoire monégasque a été particulièrement violente. "La seule chose à perdre, c'est prendre une volée. On l'a déjà eu l'an dernier. On ne peut faire que mieux" déclarait Rudi Garcia la veille du match, en référence au 5-1 infligé par le PSG. Défi relevé par les Marseillais, menés 1-0 dès la 2e minute, puis 4-0 à la mi-temps. Le score final (6-1) est le pire résultat olympien depuis 1997, et le 8-0 concédé par l'OM à Lyon. Sixième du classement, à cinq points des leaders, la saison de Marseille est évidemment loin d'être terminée. Mais plusieurs questions se posent sur la suite. Le retour de Mandanda n'a pas fait disparaître les lacunes défensives des Phocéens, encore plus avec la blessure d'Adil Rami. A quatre jours de la fin du mercato, l'OM se cherche également un attaquant pour épauler Valère Germain. Un temps annoncé, Stefan Jovetic (Inter) va s'engager avec Monaco. Un camouflet de plus pour l'OM Champions Project. 

Lyon encore stoppé à Nantes

Si Marseille a coulé, Lyon a tout juste flotté. Malgré une domination face à Nantes, les Lyonnais sont rester muets à la Beaujoire (0-0). La faute aux approximations techniques des deux équipes et à un rythme souvent trop faible pour créer des déséquilibres. Nouveau coup d'arrêt pour Lyon, déjà stoppé à Bordeaux (3-3) après deux victoires d'entrée.  Mais les Lyonnais sont encore 4e du classement. 

Nice en crise

Entre les misères marseillaises et le feuilleton Mbappé, la situation de Nice pourrait passer inaperçue. Pourtant, le 3e du dernier championnat pointe à la 17e place, avec seulement trois points en quatre matches. Ils ont permis à Amiens d'inscrire ses trois premiers buts de la saison, pour sa première victoire (3-0). Et surtout, Nice a des motifs d'inquiétudes plus profonds qu'une simple mauvaise passe. Les départs de Belhanda, Dalbert et Peireira n'ont pas été palliés. L'attaquant italien Balotelli, après une belle saison, est hors de forme. Le succès de son association avec le meneur de jeu Wesley Sneijder est encore incertain. A cela s'ajoute la situation de Jean Michaël Seri. Déjà au Barça dans sa tête, le meilleur Niçois la saison dernière est au fond du trou. Les défis sont nombreux pour Nice. 

Rennes et Metz n'y arrivent pas

La situation est encore pire pour Rennes et Metz, seules équipes à ne pas s'être imposé cette saison. Avec quatre défaites en quatre matches, les Messins squattent le fond du classement. Mais face à Caen samedi soir, il n'a pas manqué grand chose (1-0). Comme contre Monaco De quoi espérer ne pas titiller le triste record grenoblois (12 défaites d'entrée en 2009-2010). Pour la deuxième année de Gourcuff, et avec un nouveau recrutement d'ampleur (Bourigeaud, Maouassa, Ismaila Sarr, Hamari Traoré, ...), Rennes n'a engrangé de que deux points cette saison. Ils se sont inclinés contre Toulouse en concédant deux penalties (3-2), pas aidés par l'expulsion de Morgan Amalfitano à la 70e. 

Hugo Monier @hgo_mon