Philippe Montanier (Rennes)
Philippe Montanier (Rennes) | DAMIEN MEYER / AFP

L'ère Montanier s'ouvre à Rennes

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais, décevant 13e lors de la dernière saison, a repris lundi l'entraînement avec un nouvel coach, Philippe Montanier, qui succède à Frédéric Antonetti, et avec pour l'instant une seule recrue, Sylvain Armand, arrivé du Paris SG.

Après quatre ans sous la férule de Frédéric Antonetti, c'est donc avec Montanier que les joueurs rennais ont effectué lundi leur premier entraînement. A 49 ans, l'ancien coach de Boulogne-sur-Mer, de Valenciennes et de la Real Sociedad (Espagne), s'est engagé pour trois ans. "Mon moteur c'est d'optimiser le potentiel d'une équipe. Ce qu'on a réussi à faire avec la Real Sociedad, et pourtant on avait le groupe le plus jeune de la Liga", a-t-il expliqué lundi. "J'ai fait un choix professionnel, j'avais la possibilité de rester encore un an mais le projet de Rennes me plaisait, car c'est un projet à moyen terme. Et puis, j'ai ce sentiment que le Stade Rennais est un club solide, fiable avec un centre de formation performant", a-t-il ajouté.

Lundi, 21 joueurs étaient présents pour la reprise. Les autres, les internationaux engagés en sélection ces dernières semaines, bénéficient d'une semaine de vacances supplémentaires. L'effectif sera au complet à compter du 9 juillet. Pour l'instant, seul Sylvain Armand a donc rejoint le club breton. "Quitter Paris après neuf saisons, ce n'était pas une chose facile. Le projet de Rennes m'a séduit et nous sommes tombés d'accord très vite. C'est un choix lié au projet du club, un choix sportif et familial car je reviens dans une région que j'apprécie", a déclaré lundi l'ancien défenseur du PSG. Hors du terrain, l'organigramme a été profondément modifié avec le départ de Pierre Dréossi. Homme fort du Stade Rennais depuis onze ans, Dréossi, directeur et manager général, a été remercié par l'actionnaire François-Henri Pinault, désireux de donner un nouveau souffle au club avec une nouvelle organisation à la clé.

Frédéric de Saint-Sernin est ainsi devenu président directeur général. Il est secondé par Jean-Luc Buisine, l'ancien directeur sportif de Monaco qui débarque à Rennes en tant que responsable de la cellule de recrutement. Le poste de directeur sportif en tant que tel n'existera donc plus à Rennes. Lundi, Saint-Sernin a par ailleurs répété que Romain Alessandrini, convoité par Marseille, resterait en Bretagne cette saison. "Alessandrini ? Notre position n'a pas changé depuis la semaine dernière. Romain Alessandrini est sous contrat avec Rennes et il sera Rennais cette saison. Il n'est pas à vendre", a -t-il affirmé.

AFP