Nasser Al-Khelaifi et Leonardo
Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi (à gauche) et son directeur sportif, le brésilien Leonardo | AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Leonardo fixé aujourd'hui

Publié le , modifié le

Suspendu depuis trois semaines à titre conservatoire, le directeur sportif du Paris SG Leonardo passera ce jeudi devant la commission de discipline de la LFP. Le Brésilien risque une lourde sanction pour avoir bousculé l'arbitre Alexandre Castro dans les couloirs du Parc des Princes. Il risque un an d'interdiction de banc, ce qui pourrait remettre en cause la possibilité de le voir prendre les fonctions d'entraîneur du club parisien.

Le 5 mai dernier, à l'issue d'un match PSG-Valenciennes (1-1), Leonardo avait manifesté son mécontentement auprès de l'arbitre qui avait infligé un carton rouge à Thiago Silva. Le directeur sportif du PSG semble avoir voulu jouer de l'épaule avec M. Castro, un geste considéré pouvant être assimilé à une "bousculade". Et selon le barème disciplinaire de la Fédération française de football, un tel acte pourrait être puni d'une suspension d'un an ferme, les faits s'étant déroulés en dehors du match.

"Pour moi, il est clair qu'il ne s'est rien passé. Je voulais parler à l'arbitre et je l'attendais. Il y avait beaucoup de monde qui rentrait aux vestiaires. Et au moment où M. Castro arrive, il y a un délégué qui est devant moi au début et qui en cherchant à me bloquer, me pousse. Après, avec mon dos, je rentre en contact avec l'arbitre. C'est dur à voir sur les images en direct mais au ralenti on le voit. La vérité c'est ça. L'arbitre ne s'est pas senti agressé, d'ailleurs", avait-il affirmé à l'AFP.

Cette sanction n'aurait pas vraiment d'incidence si Leonardo gardait ses actuelles fonctions de Directeur sportif. Mais la place d'entraîneur lui tendant peut-être les bras, la décision de la commission de discipline risque d'avoir une conséquence sur le nom du futur entraîneur du PSG, si tant est que Carlo Ancelotti n'honore pas sa dernière année de contrat à Paris...

Romain Bonte