Lens sort du bourbier

Lens sort du bourbier

Publié le , modifié le

Sur la pelouse détrempée du Stade de la Licorne d'Amiens, Lens est parvenu à dominer Nice en match avancé de la 19e journée de Ligue 1 (2-0). Grâce à ce succès, les Artésiens sortent, provisoirement, de la zone de relégation en remontant à la 17e place du classement.

Lensois et Niçois pourront toujours invoquer l'état de la pelouse pour justifier la pauvreté technique de ce match. Il est vrai que le Stade de la Licorne, déjà copieusement arrosé par des trombes d'eau, avait également vu les joueurs d'Amiens disputer un match de National la veille, d'où l'état assez déplorable du terrain. En dépit de ces conditions, les deux formations avaient le mérite de ne pas fermer le jeu et chacune prenait sa chance quand celle-ci se présentait, rarement il est vrai. C'était d'abord Kantari qui, d'un bon coup de tête, obligeait Pouplin à une belle parade (8e) avant que, de l'autre côté, Eysseric ne fracasse la transversale de Riou d'une lourde frappe (38e). Dominés dans le jeu, les Nordistes allaient pourtant se montrer plus réalistes que les Aiglons : en profitant d'une erreur d'inattention de leurs adversaires sur une remise en touche anodine, Cyprien se retrouvait en bonne posture pour marquer du gauche (1-0, 38e).

Coulibaly se reprend

La reprise figeait les positions entre des Lensois défendant courageusement leur maigre avantage et des Niçois vraiment pas très inspirés offensivement. Les hommes de Claude Puel avaient toutes les peines du monde à s'approcher de la cage des Artésiens qui les attendaient sagement dans leur moitié de terrain pour mieux les prendre de vitesse en contre. La tactique aurait pu être pleinement payante à la 55e minute quand Diawara commettait une faute dans sa surface sur Cyprien. Hélas pour les hommes de Kombouaré, Adamo Coulibaly privilégiait l'option en force pour tirer son penalty et envoyait le ballon dans les travées du Stade de la Licorne ! L'attaquant des Sang et Or prenait toutefois sa revanche quelques minutes plus tard, et de la plus belle des manières. Excentré sur le côté gauche, il éliminait trois Niçois avant d'ajuster Pouplin d'un plat du pied qui se fichait dans le filet opposé (2-0, 86e). Lens pouvait enfin respirer. Grâce à cette victoire, les Nordistes remontaient à la 17e place du classement et s'assuraient de passer les fêtes avec l'esprit léger. 

Déclarations : 

Antoine Kombouaré (entraîneur de Lens):  "On avait prévu les 20 points en début de saison et je ne vous cache pas qu'on  était très inquiet: perte de huit joueurs, pas de renforts, beaucoup de  jeunes... Jamais je n'aurais cru avoir 19 points et maintenant on les a. C'est  bien mais je sais que la deuxième partie de saison sera difficile. Je suis très fier de mes joueurs. Je me retrouve dans cette équipe car on ne connait pas ses limites. Le chemin est encore très très long. Tous les joueurs ont fait ce qu'il faut. Ce sont  des vacances bien méritées car ils ont fourni beaucoup d'efforts sur le plan physique et mental. Malgré l'exigence demandée, ils ont toujours répondu  présent."
   
Claude Puel (entraîneur de Nice): "En première mi-temps, on n'a pas réussi  à concrétiser et on se fait punir sur une erreur d'inattention, contre le cours de jeu. On pouvait encore revenir en seconde période mais on a eu du mal à  trouver l'ouverture. Lens a su densifier son bloc et on a eu du mal à se créer  de vraies occasions. On aurait mérité de mener au score et ça a été le contraire, puis on n'a pas su inverser la tendance. C'est vraiment dommage...  On va penser à bien récupérer et être bien prêt pour la reprise, aussi bien en coupe qu'en championnat. On se devra de faire beaucoup mieux en seconde partie de saison."

Julien Lamotte