Lens reste en Ligue 2 pour le moment

Lens reste en Ligue 2 pour le moment

Publié le , modifié le

Coup de tonnerre dans le Nord. Alors que Valenciennes est relégué en National après avoir été placé en liquidation judiciaire, c'est au tour du RC Lens de connaître des soucis. Promu sportivement en L1, Lens a été maintenu à l'échelon inférieur par la DNCG. Un simple retard de versement serait à l'origine de cette décision mais tout devrait rentrer dans l'ordre selon le président du club Gervais Martel.

"On a appris hier soir (jeudi) qu'il y avait un contre-temps avec la DNCG  qui n'a pas validé la montée. Les fonds ont été déposés le 25 (mercredi) mais  le virement n'est pas arrivé le 26 (jeudi) car c'est un jour férié en  Azerbaïdjan, la Fête des Armées, et les banques sont fermées", a expliqué en  conférence de presse le patron du club Sang et Or. Le montant du versement attendu par la DNCG est de 10 millions d'euros  tandis que le budget du club pour la saison prochaine sera d'environ 45  millions d'euros, a révélé M. Martel. "C'est uniquement un contre-temps, je n'ai aucune inquiétude. La DNCG  applique son règlement mais cette décision, c'est dommage car c'est juste pour  une affaire d'une journée, d'une date de versement...", a-t-il regretté.

Pas une première pour Lens

Le président lensois a indiqué que le RCL avait fait appel de cette  décision dès vendredi et que le club repassera devant le gendarme financier  début juillet, à une date pour l'instant inconnue. "Les demandes de la DNCG sont extrêmement strictes pour un actionnaire qui  est à 5000 kilomètres et qui a déjà injecté 20 millions d'euros", a insisté  Martel, faisant référence à l'homme d'affaires azerbaïdjanais Hafiz Mamadov,  qui avait sauvé le club en devant actionnaire majoritaire en juillet 2013. Les deux derniers passages de Lens devant la DNCG s'étaient déjà soldés par  une décision négative, mais tout était rentré dans l'ordre en appel après  l'intervention de M. Mamadov.

francetv sport @francetvsport