Gervais Martel
Le désormais ex-président du RC Lens Gervais Martel | AFP - VALERY HACHE

Lens "provisoirement" interdit de recrutement par la DNCG

Publié le , modifié le

Lens, réintégré en Ligue 1 la semaine dernière, a été interdit de recrutement "provisoirement" par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), a révélé mardi le club sur son site internet.

"La DNCG a interdit provisoirement au Racing Club de Lens de recruter, dans  l'attente du respect de l'engagement de l'actionnaire de verser par  anticipation les sommes prévues en octobre 2014", indique le RCL dans un  communiqué. Après l'attente pour voir sa place en L1 validée, le boycott de Kombouaré et des matches "à domicile" délocalisés à Amiens, le RC Lens est face à une nouvelle galère.

Concrètement, l'actionnaire majoritaire du RCL, l'homme d'affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, s'était engagé devant le Comité national  olympique et sportif français (CNOSF) à verser la somme de quatre millions d'euros, a expliqué une source proche du club. Tout le travail effectué depuis le 28 juillet et la réintégration en L1 des  Sang et Or par la Fédération française de football, qui avait suivi l'avis du  CNOSF, est donc "gelé". Les trois nouveaux joueurs, le gardien italien Gianluca Cursi, le défenseur  Christopher Glombard et le milieu Landry Nguemo, qui devaient faire leur apparition mercredi à l'entraînement, devront attendre.

Gros sous

Le club artésien, monté sportivement en L1 en mai, avait été recalé deux  fois par la DNCG, d'abord fin juin, puis en appel le 15 juillet. Le gendarme financier attendait notamment le versement de 10 millions  d'euros promis par Mammadov, qui avait déjà garanti la somme de 18 millions  d'euros pour le budget de la saison prochaine. Après de multiples tergiversations et explications confuses, le président  lensois Gervais Martel avait fini par reconnaître que ces 10 millions d'euros  n'arriveraient jamais, M. Mammadov étant "vexé" qu'on lui demande de verser la  totalité des fonds avant même le début de la saison, avait-il déclaré. Finalement, le CNOSF, vers qui le RCL s'était tourné, avait proposé le 25  juillet de valider la montée de Lens, sous réserve de nouveau passage devant la  DNCG, et le Comité exécutif de la FFF avait suivi cet avis trois jours plus  tard.

Le tweet du RC Lens

AFP