Gervais Martel
Le président du RC Lens Gervais Martel | THOMAS OLIVA / AFP

Lens pas sanctionné pour le moment

Publié le , modifié le

Le RC Lens, qui était soupçonné d'avoir fourni des documents frauduleux à la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) et encourait une suspension ou un retrait de points, ne sera pas sanctionné, a-t-on appris mardi de source proche du club. En revanche, le président de Lens, Gervais Martel, doit encore être entendu par la DNCG mercredi, devant laquelle il doit apporter des garanties financières pour permettre au club nordiste relégué sportivement en Ligue 2 de ne pas descendre plus bas.

Cette première décision n'influe donc en rien sur le dossier pour lequel le club Sang et Or est toujours menacé de dépôt de bilan ou de rétrogradation.

Le président lensois, qui ne possède que 0,01% du capital du RCL, avait  déclaré il y a plus d'un mois qu'il allait "amener 15 millions d''euros en compte courant  bloqué" et avait évoqué l'arrivée d'un nouvel investisseur, un "partenaire issu d'un pays européen beaucoup plus proche de la France", qui aurait "pignon sur rue et les reins solides", mais dont il n'avait pas souhaité dévoiler  l'identité.

Interdit deux fois d'accéder à la Ligue 1 par la DNCG l'été dernier, avant  d'obtenir gain de cause devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), puis interdit de recrutement, Lens espère cette fois convaincre le  gendarme financier de le laisser retrouver son stade Bollaert-Delelis en L2.

AFP