Lens-OM : Avant le Clasico, Marseille n'a pas le droit à l'erreur

Lens-OM : Avant le Clasico, Marseille n'a pas le droit à l'erreur

Publié le , modifié le

Marseille, qui risque chaque semaine d'être décroché au classement général, va devoir s'imposer contre Lens ce dimanche (21h00) pour ne pas recevoir le PSG au Vélodrome en ayant abandonné toute ambition de titre.

Leader à la trêve, l'OM a lâché beaucoup, beaucoup de points depuis le début de l'année 2015. Accroché par Rennes, Reims et Saint-Etienne, battu par Nice ou Caen, Marseille a en outre concédé le match nul contre Lyon au Vélodrome lors de la 29e journée, après avoir dominé 85 minutes - et cru marquer un but non accordé par l'arbitre. "Ça fait déjà plusieurs jours maintenant, le groupe est focalisé sur le prochain match, important pour atteindre la première place", a assuré l'Argentin Lucas Ocampos. Car malgré tout, les Marseillais croient au titre. "On est à quatre points de Lyon et il reste encore neuf matches, on a montré qu'on jouait très bien lors des deux derniers matches... Je pense qu'on peut terminer champion", a estimé l'ailier droit de 20 ans vendredi.

Après avoir affiché un fond de jeu très inquiétant en janvier, Marseille a en effet retrouvé son meilleur niveau contre Toulouse (6-1) puis Lyon, au point que son exigeant entraîneur, Marcelo Bielsa, a estimé que son équipe avait disputé "le meilleur match de la saison" contre le leader d'alors. De Steve Mandanda à André-Pierre Gignac, en passant par un Giannelli Imbula monstrueux dans l'entrejeu, tous les Olympiens ont en effet élevé leur niveau de jeu contre Lyon, pour rendre une belle copie collective.

La menace Monaco

Reste que des cinq équipes les mieux placées pour la course aux places européennes, c'est l'OM qui a le calendrier le plus compliqué. Non content de recevoir Paris puis Monaco, Marseille, qui n'a pas encore gagné contre un gros cette saison, devra aussi se déplacer à Bordeaux, Nantes ou Lille. De ce point de vue, le match contre Lens apparaît donc comme une belle opportunité de prendre trois points. D'autant que le quatrième, Monaco, dopé par son parcours européen et qui disputera un match en retard début avril, est lui aussi candidat au podium et n'attend qu'un faux pas marseillais pour s'y hisser. Mais les Lensois, qui luttent pour le maintien, ont tout autant besoin de points, et malgré son succès à Toulouse, Marseille a le mal des transports (4 nuls et 5 défaites sur 14 déplacements cette saison). D'où un risque de griller, encore, un énième joker ?

"Les cinq premiers ont concédé des points dans ce championnat", a déjà dédramatisé Marcelo Bielsa. "Si dans le quart de championnat qui reste, cette dynamique se maintient, on va continuer à en perdre en route", a-t-il encore déclaré, avant de nuancer: "Mais je n'imagine pas que le reste du championnat va être le même et que l'ordre au classement va rester celui-là." Marseille va devoir finir fort sa saison pour éviter que ce changement au classement ne se fasse à ses dépends. Aux yeux de son entraîneur, l'équipe en a les moyens. "Ce dont j'ai acquis la certitude", a martelé Bielsa, "c'est que les joueurs de Marseille, quand ils jouent à 100%, peuvent lutter d'égal à égal et avoir l'avantage contre n'importe quelle équipe de ce championnat." C'est-à-dire Paris. Et Lens aussi.

AFP