Lens-Lille, le derby de la peur

Lens-Lille, le derby de la peur

Publié le , modifié le

Le derby entre Lens et Lille, exceptionnellement délocalisé au Stade de France dimanche en raison des travaux au stade Bollaert-Delelis, s'annonce indécis entre deux équipes en grande difficulté.

Estampillée "match en Nord", la rencontre vaudra de l'or pour celui qui l'emportera, tandis qu'un match nul n'arrangerait les affaires de personne. Lens, englué depuis juin dans les problèmes financiers à cause de son  actionnaire majoritaire azerbaïdjanais Hafiz Mammadov, est en effet relégable,  avec 14 points. "C'est bien de rejouer un derby contre Lille car ça veut dire que l'on est  remonté en Ligue  1 , se réjouit toutefois Gervais Martel, le président lensois.  Je ne suis pas focalisé sur le fait que l'on joue Lille dimanche. Ce sera un  match comme un autre. On a besoin de points. On a raté notre match à Monaco et  on doit absolument faire un résultat lors des trois derniers matches avant la  trêve."

Le voisin lillois, lui, se porte à peine mieux puisqu'il reste sur onze  matches sans victoire toutes compétitions confondues (5 nuls, 6 défaites). Les  "Dogues", leaders au soir de la 5e journée, n'ont pris que 6 des 30 derniers  points en jeu en championnat et n'ont cessé de dégringoler depuis. Dans ce contexte, ce derby, habituellement très chaud, s'annonce encore  plus tendu qu'à l'accoutumée, d'autant qu'une victoire des "Sang et Or" leur  permettrait de devancer leur rival au bénéfice des buts marqués (14 pour Lens, 10 pour Lille). Leur entraîneur Antoine Kombouaré n'a pas manqué de le rappeler, et de  mettre la pression sur le Losc, catapulté favori de la rencontre.

Lille veut confirmer ses progrès

"A ma grande surprise, Lille, qui a un match en moins, n'est qu'à trois points de nous. Ce sera un match beaucoup plus important pour Lille que pour  nous car il n'est pas à sa place. Il sera primordial et essentiel pour lui de  gagner, a-t-il insisté. On a envie de faire un grand match et de revenir avec  un résultat positif. On a besoin de points, c'est vital, et puis on a envie de gagner ce derby". Les Lillois, qui depuis trois rencontres ont affiché des signes d'amélioration, notamment mercredi en tenant tête au Paris SG (1-1), tenteront  de confirmer leurs progrès et de retrouver enfin la victoire qui les fuit  depuis plus de deux mois. "Il y a eu du mieux contre le PSG mais ce n'était qu'un match. La page PSG est tournée. On est concentré sur le derby. Il peut basculer sur des détails, donc il faudra mettre les ingrédients nécessaires", estime l'entraîneur lillois  René Girard.

Une défaite au Stade de France, qui sera à moitié vide avec quelque 40.000 spectateurs, replongerait le Losc dans le marasme et le ferait glisser encore plus vers la zone de relégation. Ses joueurs en sont d'autant plus motivés. "On parle de ce derby entre nous mais on veut surtout retrouver la  victoire, peu importe l'adversaire. Ce derby est important pour la région mais  aussi pour nous. On se rend au Stade de France pour prendre les trois points", clame le défenseur David Rozehnal, qui considère que "le match sera sûrement enlevé car les deux équipes veulent absolument gagner". Dans un stade presque tout acquis à sa cause, la jeune équipe lensoise va essayer d'enflammer son public et de lui faire oublier les soucis extra-sportifs, tandis que Lille se verrait bien faire taire les supporteurs "Sang et Or" et enfoncer encore plus son rival.

AFP