Lacazette Lyon L1 112013
Lacazette vient de marquer pour Lyon | AFP

Le sursaut de Lyon

Publié le , modifié le

Sans la moindre victoire en L1 depuis le 22 septembre dernier, l'Olympique lyonnais a démontré qu'il valait mieux qu'une modeste 14e place en dominant l'une des équipes surprises de ce début de saison, Guingamp (2-0). Saint-Etienne a de son côté marqué le pas en obtenant un match nul (0-0) sur le terrain de Sochaux. Reims a corrigé Bastia 4-2 lors de cette 12e journée, tandis que Valenciennes a battu une bien triste équipe d'Ajaccio 3-1. Enfin, Evian s'est imposé in extremis face à Toulouse (2-1).

Opposée à une surprenante équipe de Guingamp, la formation de l'OL savait qu'elle n'avait pas la partie gagnée d'avance. Bénéficiant de l'une des meilleures attaques du championnat, l'EAG a toutefois été muselé à Gerland par la défense lyonnaise. Et ce sont au contraire les joueurs de Rémi Garde qui ont fait parler la poudre par l'intermédiaire de Lacazette et Gomis, tous deux buteurs en l'espace de deux minutes (12e et 13e). Diallo écopant d'un carton rouge à la 54e minute, les Guingampais n'ont pas eu la capacité de revenir au score. Grâce à ce succès, Lyon passe de la 14e à la 11e place, mais doit faire face aux blessures de Gonalons et Lopes.

Ruffier a certainement permis à Saint-Etienne d'éviter la défaite à Bon, mais Zouma à Bonal. Face à une équipe de Sochaux qui s'est procurée de belles occasions franches, les Stéphanois n'ont pu faire mieux qu'un match nul 0-0. Cette rencontre a été notamment marquée par la vilaine faute de Zouma sur Guerbert, ce dernier souffrant a priori d'une fracture de la cheville. Zouma expulsé, l'ASSE a dû terminer la partie à dix, avant que Boumal soit à son tour sorti du côté de Sochaux. Saint-Etienne laisse filer de précieux points.

Ravanelli sur la sellette

Rien ne va plus pour Ajaccio. Sans aucun fond de jeu, l'ACA a logiquement pris l'eau face à Valenciennes. Un doublé de Pujol et un but de Dossevi ont permis à VA de l'emporter 3-1, Mater ayant marqué contre son camp en première période. L'entrâineur italien d'Ajaccio Fabrizio Ravanelli, pourrait faire les frais de cette septième défaite du club corse, qui se retrouve avant-dernier avec seulement sept points pris en 12 rencontres.

Les équipes de l'Ile de Beauté n'étaient pas à la fête ce soir, Bastia s'étant incliné 4-2 à Reims. L'équipe rémoise se retrouve ainsi en sixième position, à tout juste dix points du Paris Saint-Germain, solide leader. Enfin, Evian-Thonon s'est imposé dans les arrêts de jeu de la rencontre qui l'opposait à Toulouse (2-1), sur un pénalty transformé par Sougou. L'équipe savoyarde passe tout juste devant son adversaire du jour, au bénéfice d'une meilleure différence de buts (-6 contre -8).

Romain Bonte