angers lille traore Enyeama 112015
Enyeama battu par Traore | AFP

Le SCO toujours plus haut, Lille encore plus bas

Publié le , modifié le

Angers se retrouve provisoirement deuxième du championnat à la faveur d'un succès sur Lille (2-0), Frédéric Antonetti enregistrant une défaite pour son premier match à la tête du Losc, désormais relégable. Parmi les autres rencontres de cette 15e journée disputées ce samedi soir, l'OGC Nice –réduit à 10- a raté l'occasion de grimper sur le podium en s'inclinant à Toulouse (2-0).

Angers n'avait plus gagné depuis quatre rencontres en L1, mais s'est rapidement mis sur les bons rails grâce à deux buts inscrits avant la demi-heure de jeu en l'espace de six minutes, (Sunu à la 20e, puis Traoré à la 26e, 2-0). Pour sa première sur le banc lillois, Antonetti a donc compris qu'il avait du pain sur la planche, même s'il n'était pas vraiment aidé par les nombreuses absences. Limité dans ses choix tactiques, l'ancien coach de Rennes, Bastia et Saint-Etienne n'a pu empêcher de revers. Le Losc a essuyé une 5e défaite en L1, et un sixième match d'affilée sans victoire, devenant au passage le premier relégable. Le SCO qui se prépare à une fin d'année 2015 périlleuse avec des matches face au PSG, Lyon, Bordeaux ou encore Saint-Etienne, profite notamment du faux pas de Nice à Toulouse pour se retrouver provisoirement dauphin du PSG.

Nice rate le coche

Toulouse qui a aligné le plus jeune gardien de l'histoire de la L1 (Alban Lafont - 16 ans et dix mois) a en effet repris quelques couleurs face aux Aiglons (2-0), mais reste malgré tout dans la zone rouge. Fauché dans la surface par Hassen à la suite d'un beau crochet, Braithwaite s'est fait justice lui-même en transformant le pénalty (31e). Le portier niçois ayant été expulsé sur l'action, les Niçois ont alors eu du mal à combler l'absence de l'un des leurs, et Ben Yedder en a profité pour doubler la mise (58e). Claude Puel qui caressait l'espoir de monter sur le podium ce soir, pouvait rager à l'issue de ce match…

Reims s'en sort bien

Dans les trois autres rencontres de la soirée, Nantes (également en infériorité numérique) et Bastia n'ont pas réussi à se départager (0-0), tout comme Ajaccio et Lorient (1-1). Dans un match assez étonnant, Reims pourtant réduit à dix suite à l'expulsion de Kankava (64e) a obtenu un nul face à Rennes (2-2). Lui-même expulsé par l'arbitre, l'entraîneur rémois Olivier Guégan n'a même pas pu assister au deuxième but de son équipe…

Romain Bonte