Le supporteur bastiais s'en prend au Parisien Lucas
Lucas touché par une hampe souple d'un supporter bastiais le 12 août 2016 | AFP - PASCAL POCHARD CASABIANCA

Le SC Bastia dépose plainte contre le PSG pour "dénonciation calomnieuse"

Publié le , modifié le

Le Sporting Club de Bastia a annoncé avoir déposé une plainte pour "dénonciation calomnieuse" contre le PSG auprès du Parquet de Bastia. En cause: le courrier adressé en août dernier par le club parisien à la Ligue, suite au projectile reçu par son Lucas à Furiani lors de la 1re journée de L1. Les dirigeants corses ont également fait une saisine du Conseil national d'éthique. La Commission de discipline de la LFP examine ce soir les faits survenus en Corse lors de ce match.

Simulation ou agression ? Ce soir, la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel va juger les faits survenus le 12 août dernier, à Furiani, lors du match entre Bastia et le PSG. Ce soir-là, Lucas, le Parisien, avait reçu un projectile (une hampe souple en plastique) au moment de tirer un corner. Le joueur s'en était vertement plaint, y compris sur son compte Twitter.

C'est cela que la Commission va examiner, avec un risque de sanctions pour le club insulaire. A l'époque, Antoine Agostini, directeur des services généraux du club chargé de la sécurité, avait estimé dans L'Equipe: "Il n'y a pas eu de coup porté, le joueur n'avait pas à s'effondrer, on espère que cette simulation sera sanctionnée, on espère que Lucas Moura assumera la comédie qu'il nous a jouée". Le club corse a placé le problème sur un autre terrain. Hier, les dirigeants ont déposé une plainte contre le club parisien pour "dénonciation calomnieuse", et a effectué une saisine du Conseil national d'éthique. En cause, un courrier adressé par le PSG à la Ligue quelques jours après l'événement. Selon eux, il fait partie "de manière inexplicable dans le rapport d’instruction Bastia/PSG qui sera jugé ce soir par la commission de discipline de la LFP". Et surtout, dans les trois pages, le PSG ne se limiterait pas à évoquer l'incident de ce 12 août. 

"Il s’agit au contraire, sur la base de faits largement inventés ou extrapolés, d’une dénonciation inouïe de l’ensemble de nos composantes (joueurs, dirigeants, public) le club parisien estimant ni plus ni moins en finalité 'qu’il est temps que soit mis fin définitivement aux agissements de ce Club bastiais qui porte préjudice au PSG mais plus encore à l’ensemble des acteurs de la Ligue 1'", indique le communiqué du SCB. "Cette demande inadmissible et à peine voilée d’exclusion, doublée en conclusion d’une exigence de sanctions à l’encontre du SCB, a donc justifié la double procédure initiée aujourd’hui par le Sporting."

Ce soir, l'ambiance devrait être électrique entre les représentants des deux clubs.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze