Neymar et Cavani en grande discussion, Tsonga envoie la france en finale, le crash au départ du GP de Singapour
Neymar et Cavani en grande discussion, Tsonga envoie la France en finale, le crash au départ du GP de Singapour | AFP

Le récap du week-end: La France en finale, le couac Cavani - Neymar, le crash pour Ferrari

Publié le , modifié le

Si vous étiez dans un espace intersidéral ce week-end et que, par conséquent, vous n’étiez pas en mesure de suivre la riche actu sportive, voici les trois infos qu’il ne fallait pas rater.

1. La France est en finale !

Dusan Lajovic, 80e mondial, n’était pas loin de gâcher le week-end de Yannick Noah. Face à l’équipe bis de Serbie (en l’absence de Novak Djokovic, Viktor Troicki et Janko Tipsarevic), les Tricolores partaient largement favoris de cette demi-finale de Coupe Davis. Pourtant, c’est bien la Serbie qui a empoché le premier point grâce à Lajovic, tombeur de Lucas Pouille. Il fallait un sauveur, ce fut Jo-Wilfried Tsonga. Vainqueur de son premier simple contre le novice Laslo Djere, le Manceau a apporté le troisième point salvateur face au tenace Lajovic (2-6, 6-2, 7-6 (7/5), 6-2), après le précieux succès de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert dans le double. Le capitaine Noah –plus stressé que d’habitude- ne boudait pas son plaisir de pouvoir participer à une nouvelle finale de Coupe Davis (contre la Belgique à domicile). Peut-être sa dernière ? 

2. Déjà des tensions entre Cavani et Neymar

Lors du choc clôturant la 6e journée de Ligue 1, on s’attendait à voir du beau spectacle, à voir aussi et surtout les vedettes du Paris Saint-Germain confirmer leur suprématie face à l’Olympique Lyonnais de Nabil Fekir. Outre le succès au forceps des Parisiens (2-0) qui confortent leur place de leaders, c’est davantage le petit couac qui s’est déroulé entre Neymar et Edinson Cavani qui a suscité quelques interrogations. A deux reprises, le Brésilien et l’Uruguayen se sont gentiment disputé le ballon. D’abord, sur un coup franc (57e), Dani Alves empêche Cavani de récupérer le ballon pour de donner à son compatriote. La frappe de l’ancien joueur du Barça est finalement repoussée par Lopes. Puis, à la 79e, Cavani prend le ballon et voit de nouveau Neymar lui réclamer l’objet si convoité. Le N.9 insiste, mais son tir est détourné sur la barre… Vexé, Cavani ne prendra pas la peine de saluer les supporters et quittera rapidement le Parc des Princes. La MCN a-t-elle déjà du plomb dans l’aile ? 

Neymar et Cavani se disputent le ballon
Neymar et Cavani se disputent le ballon

3. Ferrari se saborde, Hamilton se régale

A Singapour, tout se passait parfaitement bien pour les deux monoplaces rouges grâce à un départ canon, mais avant-même le premier virage, Vettel se rabat sur la Red Bull de Verstappen qui se trouve coincé sur sa gauche par Räikkönen. Au final, les trois monoplaces jettent l’éponge et Verstappen a de quoi ruminer… Mais c’est bien Ferrari qui peut s’en vouloir ! Pour Lewis Hamilton qui vient de signer le 60e succès de sa carrière, tout va bien. Le Britannique compte désormais 28 points d'avance sur Vettel et 50 sur Bottas. Et Mercedes file vers le titre des constructeurs, avec 102 points d’avance.

Romain Bonte