Le PSG tombe de haut à Bordeaux

Le PSG tombe de haut à Bordeaux

Publié le , modifié le

Paris fatigué, Paris dépassé ! Après son exploit face à Chelsea mercredi dernier, le PSG n'a pas réussi a stopper les nombreux assauts de Bordeaux qui s'impose 3-2, en match décalé de la 29e journée de Ligue 1. Les deux buts de Zlatan Ibrahimovic n'ont pas suffi à éviter la troisième défaite parisienne cette saison. Cela faisait quatre ans que les Girondins n'avaient pas pris le dessus sur le PSG.

Méconnaissables par rapport à leur prestation en 8e de finale aller de Ligue des champions (2-2 à Londres) et visiblement fatigués par les efforts fournis jusqu'au bout de la prolongation, les Parisiens manquent l'occasion de mettre la pression sur les Lyonnais, voire de s'emparer de la tête du classement pour la première fois de la saison. Si Lyon parvenait à l'emporter, il compterait quatre points d'avance sur le double champion de France, un écart conséquent à neuf matches du dénouement. Les Parisiens s'exposent également à la menace marseillaise. En cas de succès contre l'OL, l'OM (3e) les dépasserait en effet à la différence de buts.

David Luiz sorti sur blessure

Comme un symbole, les deux héros de Stamford Bridge ont passé un sale après-midi. Thiago Silva a été devancé de la tête par Lamine Sané (18e) sur le premier but bordelais, et David Luiz est sorti à la 38e minute, blessé à la cuisse gauche. Sa sortie fit même craindre le pire mais Rolan (38e, 39e) ne profita pas du flottement ambiant dans les rangs visiteurs.

Expulsé face aux Blues, Zlatan Ibrahimovic s'est en revanche racheté sur un doublé (50e, 85e s.p.) mais Wahbi Khazri avait redonné une première fois l'avantage aux Girondins (70e) avant que Diego Rolan ne scelle leur victoire (88e). Pour les Girondins, en quête de match référence depuis leur très belle série estivale, il s'agit d'un succès fondateur qui permet aux hommes de Sagnol de raccrocher le wagon des européens.

Sagnol: "Cela aurait été injuste de perdre ce match"

"Par rapport au contenu, au nombre d'occasions, cela aurait été injuste de perdre. Après, le foot, ce n'est pas toujours juste non plus", explique Willy Sagnol. "Ce qui m'a aujourd'hui rendu fier c'est que l'on avait un plan de jeu et c'est une des premières fois depuis le début de saison qu'il a été mis en place dès les premières minutes. On avait l'intention de placer trois joueurs très haut pour les obliger à jouer long, à courir parce qu'on savait qu'ils avaient laissé beaucoup d'énergie mercredi. Cela a très bien marché", explique le technicien bordelais.

Les résultats de la 29e journée de Ligue 1

francetv sport @francetvsport