Le PSG tombe cette fois à Lyon

Le PSG tombe cette fois à Lyon

Publié le , modifié le

Le séisme qu'a connu le Paris Saint-Germain après son élimination en Ligue des Champions a été suivi ce dimanche d'une réplique à Lyon, l'OL s'imposant 1-0 à Gerland lors du match de clôture de la 33e journée de L1. Si cela ne remet pas en cause le titre promis au PSG, ce résultat relance en revanche complètement le club rhodanien dans la course à la 4e place. A noter qu'il s'agit de la deuxième défaite du tenant du titre cette saison.

Cinq jours après son élimination en quart de finale de C1 face à Chelsea, le Paris Saint-Germain se présentait à Gerland avec l'envie de vite tourner la page. Monaco ayant battu Rennes (0-1), les Parisiens savaient néanmoins que le titre ne se jouerait pas ce soir, du moins pas encore…

Les Lyonnais ayant la possibilité de revenir à deux points de Saint-Etienne, ce match démarrait sur les chapeaux de roue avec une grosse occasion pour Cavani qui coupait de la tête la trajectoire d'un centre de Van der Wiel, mais Anthony Lopes sortait le ballon d'un arrêt réflexe (2e). L'OL réagissait aussitôt, et déjà, Gomis montrait qu'il allait poser problème aux défenseurs adverses en essayant un premier tir.

Cavani croit au pénalty
Cavani croit au pénalty

Ferri des 35 mètres

A la 8e minute, le banc parisien croyait au pénalty lorsque Cavani s'écroulait dans la surface, l'arbitre demandait à poursuivre l'action, Digne glissait alors le ballon au fond du but, mais il était signalé hors-jeu… Blanc riait jaune, d'autant que Lyon se montrait toujours menaçant par l'intermédiaire d'un Gomis intenable.

Avec 70 % de possession de balle, les Parisiens ne s'étaient cependant pas procuré beaucoup plus d'occasions que leurs adversaires. Sur une passe de Lavezzi mal ajustée, Ferri s'ouvrait le chemin des buts et sur une frappe de 35 mètres, trompait Sirigu (1-0, 31e).

Gomis et Cabaye au coude à coude
Gomis et Cabaye au coude à coude

Blanc sans solution

Après une première période d'une belle intensité, les 22 acteurs semblaient marquer un peu le pas. En l'absence d'Ibrahimovic, Laurent Blanc avait du mal à trouver la panacée. Avec un trio Lavezzi – Cavani – Pastore, les Parisiens ne trouvaient toujours pas la faille face à des Lyonnais parfaitement placés. Même l'entrée en jeu de Lucas à la place de Matuidi, n'apportait pas plus de danger sur les cages de Lopes.

Et c'était même l'OL qui allait de nouveau donner des sueurs froides au PSG sur une demi-volée de Ferri, cette fois détournée par Sirigu (70e). Les hommes de Rémi Garde avaient visibleemnt mieux digéré leur élimination en Europa Ligue (face à la Juve). Tentant le tout pour le tout, Blanc faisait entrer Ménez à la place de Lavezzi, et Rabiot pour Alex. Mais même cette prise de risque ne changeait pas la donne, et Lyon pouvait savourer cette précieuse victoire qui le replaçait à deux points de l'ASSE.

francetv sport @francetvsport