psg joueurs 102012
De gauche à droite: Javier Pastore, Clément Chantôme, Zlatan Ibrahimovic, Blaise Matuidi, Jérémy Ménez et Da Silva. | AFP-Julien

Le PSG sur ses gardes

Publié le , modifié le

Après la trêve internationale, la L1 reprend ses droits pour une 9e journée que l'on espère aussi prolifique en buts que la dernière. Le PSG qui n'a pas réussi à revenir à hauteur de l'OM (2-2) il y a 15 jours, va s'attacher à remettre la pression sur le leader qui joue dimanche à Troyes. Mais les Parisiens jouent une solide équipe de Reims. Lorient qui joue à Valenciennes pourrait en profiter, tandis que Nancy et Sochaux batailleront pour sortir de la zone rouge.

Sur le papier, ce PSG - Reims ne devrait pas être riche en surprise. Mais comme l'a rappelé le match des Bleus en Espagne, le football garde heureusement toujours une part d'incertitude. Et à y regarder de plus près, le promu n'est pas cinquième du championnat pour rien. Après huit rencontres parmi l'élite, le club au passé si glorieux (six titres de champion de France entre 1949 et 1962) ne compte que deux points de retard sur son adversaire. Pour Hubert Fournier, pour qui la priorité reste d'assurer le maintien, cette rencontre avec le richissime club de la capitale va galvaniser ses troupes.

"Ces matches nous permettent aussi de nous surpasser, d’aller au-delà de nos limites", a expliqué le tacticien rémois. "Il faudra justement que l’on ait cette capacité à aller au-delà de nos limites, en espérant que les joueurs de Paris connaissent des difficultés à entrer dans leur match, et commencent à être un peu nerveux s’ils ne marquent pas rapidement", a-t-il espéré tout en rappelant qu'une équipe comme Lorient avait été capable de tenir le point du match nul.

Selon l'un des attaquants du PSG, Kevin Gameiro, ce match s'annonce "difficile". "Dans le football, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer", déclare l'ancien lorientais. "On va en tout cas tout faire pour gagner car on sera chez nous. Les Rémois ont envie de jouer, de se montrer en Ligue 1. Il est toujours compliqué d’affronter ce type d’équipes, qui sont très concentrées", a-t-il prévenu.

Lorient a du talent

Quatrième à deux points du PSG, Lorient entend bien rester au contact du wagon de tête. En déplacement à Valenciennes (8e), les Merlus auront l'occasion de démontrer à quel point leur attaque est brillante. Avec 14 réalisations, Lorient se trouve en effet en tête du classement du nombre de buts inscrits, à égalité avec Saint-Etienne et le PSG. Mais avec 13 buts, VA n'a pas trop de leçon à recevoir de ce côté là. Cela dit, les joueurs de Valenciennes ont conscience du talent adverse. "Je trouve que le Lorient de cette année est beaucoup plus talentueux et complet que le Lorient de l’année dernière. Ça va être un match très compliqué", prévoit le portier de Valenciennes, NIcolas Penneteau.

Le classement reste encore assez serré et une équipe comme Toulouse peut se retrouver aussi bien dans la première que dans la deuxième partie de tableau après cette neuvième journée. Sur le terrain d'une équipe d'Evian-TG aux portes de la zone rouge, le Téfécé devra faire preuve d'une certaine prudence comme le conçoit bien volontiers Jean Daniel Akpa Akpro. "C'est une équipe solide, même s'ils ne sont que 17es au classement. Il y a beaucoup de joueurs d'expérience à Evian, il ne faudra pas se relâcher face à cette équipe, bien entamer le match pour bien repartir avec cette trêve", a indiqué le joueur qui revient d'une longue blessure à une cheville.

Saint-Etienne sur sa lancée ?

Fort de son large succès contre Nancy (4-0), Saint-Etienne reste sur une série de trois matches sans défaite. Opposés à Nice (16e), "une équipe joueuse composée de joueurs d’expérience et de jeunes talents", comme l'estime Christophe Galtier, les Verts sont en droit d'espérer trois points de plus. "A nous d’être en action dès l’entame de match. On a de l’ambition et la volonté de revenir avec un bon résultat. Pour cela, il faudra être conquérant et jouer notre jeu", a affirmé le coach stéphanois.

Alors que le Stade Rennais aimerait bien basculer dans le haut de tableau, la venue de Montpellier ne tombe pas au meilleur moment. Les déboires de Yann M'Vila et Chris Mavinga en équipe de France Espoirs risque de peser dans l'ambiance dans les vestiaires bretons. L'ambiance sera également tendue dans le duel de mal classés entre Nancy et Sochaux.

Romain Bonte