Matuidi but psg lyon 16122012
Matuidi buteur pour le Paris SG | AFP

Le PSG reprend la main

Publié le , modifié le

Sorti vainqueur du duel qui l'opposait au leader lyonnais (1-0), le Paris Saint-Germain est revenu à hauteur de son adversaire du jour et de l'OM, et se retrouve même premier du classement de Ligue 1 grâce à une meilleure différence de buts (+21, contre +14 pour l'OL et +3 pour l'OM). Dans une rencontre relativement équilibrée mais peu spectaculaire, Matuidi a inscrit le seul but juste avant la pause.

Distancés de trois points par Lyon et Marseille, les Parisiens avaient l'occasion de revenir à hauteur des deux olympiens, et même de prendre la tête à la faveur d'une meilleure différence de buts. Mais encore fallait-il triompher de Lyonnais qui restaient sur deux victoires probantes à l'extérieur (à Marseille et Saint-Etienne)…

Ibrahimovic marche sur Lo…vren

Les hommes de Carlo Ancelotti s'illustraient déjà sur un une-deux entre Pastore et Ibrahimovic, mais la frappe cadrée de l'Argentin était bien maîtrisée par Vercoutre (13e). Au fil des minutes, Lyon se faisait plus menaçant, et s'installait dans la moitié de terrain parisienne. Peu avant la demi-heure de jeu, Fofana réalisait un centre en profondeur pour Lisandro qui reprenait de volée, Sirigu était battu, mais il était sauvé par son montant droit, pour le plus grand soulagement du public parisien (27e). Hormis l'occasion de Pastore et de Lisandro, le jeu était relativement terne. Après avoir sorti le jaune à deux reprises, l'arbitre Monsieur Gautier ne sifflait rien lorsque le pied d'Ibrahimovic ne faisait pas grand-chose pour éviter l'arcade de Lovren (42e).

Dans les dernières secondes du temps réglementaire les Lyonnais se procuraient une belle occasion à trois contre trois, mais la défense du PSG restait vigilante, et les Parisiens en profitaient pour mener un contre tambour battant. Servi par Thiago Silva, Ibrahimovic effaçait un défenseur et offrait un caviar à Matuidi qui plaçait sa tête et trompait Vercoutre (1-0, 45e+2e). Peu après, les joueurs parisiens manquaient d'un rien le deuxième but juste avant la pause, mais cette fois, le portier lyonnais avait le dernier mot. Sans avoir réellement dominé les débats, les Parisiens regagnaient les vestiaires avec cette courte avance, et un brin de confiance en plus.

Vercoutre très sollicité

Sentant que son équipe n'était pas à l'abri d'une égalisation, Carlo Ancelotti demandait à ses hommes de ne pas subir le jeu. Soutenu par leurs nombreux supporteurs, les joueurs du tacticien italien respectaient les consignes, et cela profitait au spectacle. Exerçant à leur tour un pressing constant, les Parisiens se procuraient les premières occasions de cette deuxième période. C'est ainsi qu'à l'heure de jeu, Ibrahimovic manquait de peu d'inscrire son 18e but en 18 journées, le Suédois ayant été repris in extremis par Umtiti. Cinq minutes plus tard, il fallait une splendide parade de Vercoutre pour ne pas voir Pastore doubler la mise dans un angle très fermé.

Contrairement à la première période, le PSG prenait clairement l'ascendant dans le jeu et à douze minutes de la fin du temps réglementaire, Jallet avait au bout du pied la possibilité de confirmer cette domination, mais sa frappe tendue rasait le montant droit de Vercoutre. Deux minutes, plus tard, c'était au tour de Lavezzi de s'illustrer face au gardien lyonnais, mais son ballon piqué était une fois de plus détourné par le dernier rempart de l'OL. Ibrahimovic s'essayait sur un coup franc de 25 mètres (85e), et ratait de peu, l'objectif d'un photographe… L'arbitre sifflait finalement la fin de la rencontre et les Parisiens pouvaient exulter. Le PSG soufflait ainsi la première place à Lyon, grâce à une meilleure différence de buts. On pouvait alors observer un fait plutôt rare, celui de voir trois équipes en tête (l'OM étant 3e) avec le même nombre de points, après déjà 18 journées de disputer.

Réactions

Salvatore Sirigu (gardien du PSG): "Champion d'automne, on l'a été l'an dernier et on n'a pas gagné à la fin. Ca fait plaisir sur le moment, mais ça n'a pas d'importance. Vous dites que c'est notre première victoire contre une grosse équipe mais Lille est aussi une grosse équipe pour moi. Et que ce soit contre Lyon ou Troyes, ça vaut toujours trois points."

Blaise Matuidi (milieu du PSG): "On retrouve la tête, j'espère qu'on va y rester. L'objectif c'est de l'être en mai. Je pense que Lyon peut nous embêter jusqu'au bout. J'ai de la réussite en ce moment, j'en profite. Je travaille au quotidien et j'ai de grands joueurs autour de moi."

Batéfimbi Gomis (attaquant de Lyon): "On a fait un bon match mais on est à notre place. On prend un but qu'on aurait pu éviter parce qu'à l'origine on a un trois contre deux que l'on joue mal. Mais on n'a pas à rougir de notre prestation. On n'a pas su marquer sur nos temps forts mais on a montré qu'il y avait un bel OL qui a su poser des problèmes à Paris."

Romain Bonte