Le PSG recadre l'OM

Le PSG recadre l'OM

Publié le , modifié le

Lors d'une affiche qui a tenu toutes ses promesses, le Paris Saint-Germain s'est imposé 2-0 face à l'Olympique de Marseille, lors du match de clôture de la 13e journée de Ligue 1. Un but de Lucas à la 38e, puis un autre de Cavani (85e) permettent aux Parisiens de revenir à un petit point du leader phocéen. L'expulsion sévère d'Imbula à dix minutes de la fin aura laissé un goût un peu plus amer encore aux visiteurs.

Les rencontres PSG – OM ont toujours suscité beaucoup d'émoi dans l'hexagone, et peut-être plus particulièrement encore ce dimanche. Leader avec quatre longueurs d'avance, Marseille était paradoxalement présenté comme l'outsider de ce duel, face à une équipe parisienne pouvant compter sur des joueurs convoités par les plus grands clubs. Et la présence d'Ibrahimovic –de retour après sept semaines- sur le banc n'y changeait rien, ce PSG là, seul invaincu depuis le début de saison, restait bien le grand favori. 

Thiago Silva face à Thauvin
Thiago Silva face à Thauvin

Gignac trouve le poteau

Devant leur public, les hommes de Laurent Blanc avaient toutefois un peu plus de pression que leurs adversaires. Plus libérés, les Phocéens prenaient le match par le bon bout, et manquaient de peu d'ouvrir la marque, notamment sur une tête surpuissante de Gignac qui heurtait finalement le haut du montant gauche des cages de Sirigu (5e). Devant des Marseillais affûtés, les Parisiens devaient serrer les dents, d'autant que le danger venait de toutes parts. Alessandrini -remplaçant de Ayew- y allait de sa demi-volée qui rasait le cadre (7e). Constamment harcelés par le pressing des Marseillais, les Parisiens peinaient à se présenter devant les buts adverses.

Mendy n'a pas vu Lucas 

Lucas a trouvé la faille
Lucas a trouvé la faille

Il fallait attendre un bon quart d'heure avant de voir les coéquipiers de Thiago Silva refaire surface, avec notamment deux corners d'affilée dont un qui, sans l'intervention de Mandanda sur une frappe de Pastore, aurait pu terminer au fond des filets (21e). Au fil des minutes, le jeu s'équilibrait, mais le rythme et la qualité de jeu ne faiblissaient pas. Verratti et Pastore commençaient à trouver des espaces, puis sur une accélération de Thiago Silva, et un une-deux entre Cavani et Lavezzi, ce dernier centrait au ras du sol, Mendy pensait avoir le temps de dégager, mais la vivacité de Lucas faisait la différence et le Brésilien contrait victorieusement le dégagement du défenseur (38e). Malgré ce but, l'OM tentait de réagir, mais les deux équipes regagnaient les vestiaires avec cet avantage de 1-0 en faveur des locaux. 

Le retour d'Ibra

Quelques minutes après le début de la deuxième période, Gignac se procurait une occasion en or en récupérant le ballon dans la surface, mais sa tentative de lob sur un Sirigu légèrement avancé était totalement ratée (53e). Laurent Blanc ne faisait pas honneur à son rang en dégageant du pied un ballon que voulait récupérer Dja Djedje… A la 66e, le moment attendu par une grande partie des spectateurs du Parc des Princes, Ibrahimovic (qui remplaçait Lavezzi) faisait son grand retour sur les terrains de L1, sept semaines après sa dernière apparition. 

Ibrahimovic retrouve les terrains
Ibrahimovic retrouve les terrains

Un rouge très ​sévère

Marcelo Bielsa ne semblait pas déconcerté par la présence du géant suédois, mais optait pour un jeu plus offensif avec le remplacement de Thauvin par Batshuayi, puis dix minutes plus tard de Lemina par Barrada. Mais à la 79e minute, un fait de jeu allait bouleverser les plans du tacticien marseillais. Imbula était en effet expulsé injustement par M. Turpin, après avoir bousculé involontairement Cabaye. Dès lors, les Parisiens sentaient que la victoire ne leur échapperait plus, et Cavani, assez maladroit devant les buts jusqu'alors, coupait victorieusement la trajectoire d'un centre d'Aurier pour le deuxième but parisien (2-0, 85e). Le PSG empochait ainsi les trois points et se relançait ainsi totalement dans la course au titre.

Romain Bonte