Paris et Pastore brigue le titre de champion d'automne
Secoués par la polémique, Pastore et le PSG peuvent devenir champions d'automne | MARTIN BUREAU / AFP

Le PSG pour devenir champion d'automne de Ligue 1

Publié le , modifié le

En déplacement à Brest en ouverture de la 19e journée de Ligue 1 ce vendredi (20h45), le PSG a l'occasion, comme la saison passée, de décrocher le titre symbolique de champion d'automne. S'ils ne s'imposent pas en Bretagne, les Parisiens peuvent voir Lyon ou Marseille les dépasser.

A la même période la saison dernière, Paris était au coude à coude avec Montpellier en tête du championnat. En s'imposant à Saint-Etienne (0-1), les hommes d'Antoine Kombouaré avaient profité de la défaite des troupes de René Girard pour prendre seuls les rênes de la Ligue 1 et condamner leur entraîneur. Si Carlo Ancelotti devrait garder son poste à l'issue de la trêve hivernale, le PSG a l'opportunité de terminer la première partie de saison en leader. 

Paris pour passer l'hiver au chaud

A égalité de points (35) avec Lyon et Marseille, les Parisiens ne doivent leur première place qu'à un meilleur goal-average. En cas de victoire à Brest, ils ne pourraient donc pas être rattrapés. Après un sérieux trou d'air entre la 11e et la 15e journée (1 victoire, 1 nul, 3 défaites), les pensionnaires du Parc des Princes se sont bien repris et briguent un quatrième succès consécutif en Ligue 1du côté de la Bretagne. Invaincus à domicile jusqu'au début du mois de décembre, les Brestois ont profité de l'Avent pour offrir deux victoires à leurs adversaires au stade Francis Le Blé. Depuis leur retour dans l'élite, les hommes de Landry Chauvin n'ont d'ailleurs jamais gagné dans leur enceinte face au PSG. Un club parisien dont les polémiques liées au coup de crampon d'Ibrahimovic et aux déclarations de Pastore ont fatigué. Ancelotti pourrait donc changer une partie du onze de départ vainqueur de Lyon. En espérant que ses joueurs n'aient pas la tête à leur affrontement en 8e de finale de Ligue des champions avec Valence.

Lyon et Marseille en embuscade

Car derrière, un duo n'attend qu'un faux pas du leader pour récupérer le trône. Au ralenti depuis deux journées (1 nul contre Nancy et 1 défaite à Paris), l'OL accueille Nice et retrouve son ancien entraîneur Claude Puel, désormais technicien du Gym. Défaits dans les Alpes Maritimes en 8e de finale de Coupe de la Ligue fin octobre (3-1), les protégés de Rémi Garde voudront prendre leur revanche autant que rester au contact du groupe de tête, si ce n'est récupérer une première place dont ils étaient encore propriétaires  avant leur visite dans la capitale. Voué aux gémonies en début de saison, l'OM est dans la même situation que l'autre olympique à l'aube de la trêve des confiseurs. 

Opposés à Saint-Etienne au Vélodrome en clôture de la journée, les Provençaux devront se montrer autrement plus solides qu'au cours de leurs deux  dernières sorties boulevard Michelet (1-4 contre Lyon et 0-3 face à Lorient), s'ils ne veulent pas subir une nouvelle désillusion. Revigorées par deux victoires consécutives en championnat, les troupes d'Elie Baup auront l'avantage de connaître les résultats de leurs adversaires avant d'en découdre. Ils n'ont surtout plus perdu face aux Verts sur leur pelouse depuis 1979 et 19 confrontations. Voir les Phocéens en tête à la mi-saison serait tout de même un sacré pied de nez.

 

Jerome Carrere