Bordeaux Paris joie Cavani
Edinson Cavani plane sur les pelouses françaises | NICOLAS TUCAT / AFP

Le PSG l'emporte sans problème à Bordeaux

Publié le , modifié le

Le PSG a obtenu une belle victoire sur la pelouise de Bordeaux (3-0) vendredi en match avancé de la 25e journée de L1. Appliqués et techniquement au-dessus, les Parisiens n'ont lancé aucune chance à des Bordelais beaucoup trop brouillons pour vraiment les inquiéter. Cavani par deux fois et Di Maria, ont scellé le résultat d'un match à sens unique, au terme duquel les hommes d'Emery se sont largement rassurés avant leur rendez-vous européen face au Barça.

Opposés à des Bordelais qui surfaient sur une bonne vague en L1 en 2017 et qui étaient remontés après leur lourd revers face à Paris en demi-finale de la Coupe de la Ligue (1-4), les Parisiens ont encore fait preuve d'un gros réalisme, doublé d'une maîtrise retrouvée pour revenir au classement à hauteur du leader Monaco, qui reçoit Metz samedi.

Cavani et Di Maria remettent ça

Doubles buteurs ici même le mois dernier, l'Uruguayen Edinson Cavani et l'Argentin Angel Di Maria se sont de nouveau illustrés. Le premier en rééditant cette performance, portant ainsi son total de buts à 25 en 25 journées, avec une ouverture du score soudaine sur une reprise de volée des 20 mètres hors de portée de Cédric Carrasso à la suite d'un dégagement incertain de la tête de Vukasin Jovanovic plein axe (6e). Sa deuxième réalisation a déjà été vue et revue des dizaines de fois depuis qu'il fréquente la L1: Di Maria côté gauche pour un centre au cordeau et une nouvelle reprise de volée croisée faisant mouche dès la 47e pour tuer tout suspense dans cette rencontre qui n'en avait déjà presque plus.
Car entre temps, Di Maria, qui avait démarré par une reprise puissante dans les poings de Carrasso (15e), s'en était allé conclure un contre express avec un petit piqué du gauche au dessus du portier aquitain (0-2, 40e).

Tests réussis pour Verrati et Trapp

Les quelques doutes qui subsistaient concernant par exemple Marco Verrati de retour d'une blessure au mollet, ont été levés. Le test passé par l'Italien s'est avéré plus que positif. Tacleur dans sa surface pour contrer un centre de Jérémy Ménez (8e), il a parfaitement animé le côté droit du milieu parisien pendant près d'une heure, sans aucune fausse note, donnant de la voix et en se rendant souvent disponible, et il a même lancé Di Maria sur le deuxième but. Autre retour attendu, celui du gardien Kevin Trapp, titularisé trois jours après le match difficile de son concurrent Alphonse Aréola face à Lille. A l'aise dans les airs, l'Allemand a tenu sa place sans connaître la moindre frayeur. Il est vrai qu'il n'a eu qu'un vrai sauvetage à faire, du pied devant l'entrant argentin Valentin Vada alors que le score était déjà acquis (66e). Car les Bordelais, muselés dans l'organisation et peu inspirés dans les derniers gestes, n'ont guère été dangereux, subissant la maîtrise parisienne. 

Christian Grégoire