psg déception 042012
Les joueurs du PSG frustrés | Maxppp

Le PSG à la relance

Publié le , modifié le

La défaite à Lille reste sûrement encore dans les esprits parisiens et le PSG n'a plus vraiment le choix au moment d'accueillir Saint-Etienne en pleine confiance et ambitieux. Mais le nul de Montpellier à Evian les a relancé. Lille, qui se rend à Nice, a l'idée s'assurer sa place en Ligue des Champions. L'OM mettra-t-il fin à une incroyable série de 13 matches sans victoire face à Nancy? Ce sera chaud derrière pour le maintien entre Dijon-Auxerre et Ajaccio-Sochaux.

Paris ne doit plus se louper

Le titre ne s'est peut-être pas encore envolé pour Paris. Même si le club de la capital a six points de retards, il peut revenir à trois points à trois journées de la fin.La réception au Parc des Princes de l'AS Saint-Etienne peut donc entretenir l'espoir pour les hommes de Carlo Ancelotti. Il faudra évacuer la frustration de la défaite à Lille pour écarter leurs adversaires du jour qui se trouvent plutôt dans une bonne dynamique après trois victoires de rang. Et les Verts auraient tort de se voir déjà vaincus car ils possèdent encore de bonnes chances de prendre le train européen. Ils pourront compter de nouveau sur Aubameyang, buteur dimanche, et déjà auteur de 14 buts cette saison. Bref, un vrai match à enjeu entre deux équipes qui ont beaucoup à gagner et donc.. à perdre.

Lille lorgne sur la deuxième place

Méritant troisième, Lille doit encore assurer son ticket pour la C1. Avec huit longueurs d'avance sur Rennes, inutile de préciser qu'un succès à Nice leur assurerait pratiquement la qualification pour le tour préliminaire de la "Coupe aux grandes oreilles". Le champion en titre est aussi en droit de lorgner sur la deuxième place, occupée par le PSG (à seulement deux points), ce qui leur éviterait d'en passer par ce tour préliminaire. Pour Nice, qui ne compte que quatre points d'avance sur le premier relégable (Brest), chaque point est un pas de plus vers le maintien.

Rennes cherche un cinquième succès de suite sur le terrain de Bordeaux qui n'a plus rien à jouer en cette fin de saison. Mais les hommes de Frédéric Antonetti doivent se méfier du retour de Lyon, qui compte un match en moins, et qui vient de remporter la Coupe de France (face à Quevilly, 1-0). Les Lyonnais qui accueillent Valenciennes seront-ils perturbés par l'affaire des chants anti-stéphanois ? Peu de chance car ils savent l'importance des points pris dans ce sprint final. A force de ne plus gagner, Marseille commence à regarder le bas du classement. Pour s'assurer du maintien et finir cette saison bizarre sur une bonne note, l'OM doit enfin gagner après 13 matches sans victoire en Ligue 1 (9 défaites et 4 nuls), soit depuis le 29 janviers à Rennes (1-2). Nancy, quasi-assuré du maintien a tout de la parfaite victime.

Derby bourguignon remis au 3 mai

En raison des fortes pluies qui se sont abattues sur Dijon, la rencontre de Ligue 1 entre Dijon et Auxerre est décalée au jeudi 3 mai.

La course au maintien au l'autre feuilleton de la Ligue 1. Chaque match est un tournant. C'est le cas du derby de la Bourgogne entre Dijon, 16e avec 34 points, et Auxerre, lanterne rouge avec 31 points. Autant dire qu'à quatre journées de la fin, les jeux sont encore loin d'être faits pour la relégation et que cette rencontre vaudra cher. La victoire 4-0 sur Brest a relancé l'AJA, tandis que le voisin a enregistré quatre défaites sans inscrire le moindre but. Deux dynamiques opposées qui pimentent la rencontre.

Autres duels pour le maintien. Caen, 15e avec 35 points, reçoit Lorient, 13e avec 38 points, pour mettre tenter de gagner sa deuxième rencontre en 12 journées alors que les Bretons ont retrouvé de l'efficacité dans le jeu. Entre Ajaccio, 17e avec 34 points, et Sochaux, 19e avec 33 points, ce sera encore plus tendu. Malheurs au vaincu, sachant que les Doubiens se déplacent sans Maïga ni Roudet, tous deux expulsés ce week-end. Enfin, Brest (18e avec 33 pts) reçoit Toulouse. Ecrasés 4-0 par l'AJA dimanche, les Bretons désormais entraînés par Corentin Martins doivent inverser la tendance, rapidement. Une journée charnière dans la course au maintien.

Romain Bonte