Le PSG inflige une fessée à Lorient (5-0) et s'offre un peu d'air

Le PSG inflige une fessée à Lorient (5-0) et s'offre un peu d'air

Publié le , modifié le

Tout proche de la crise, le Paris Saint-Germain a remis les pendules à l'heure en fessant Lorient au Parc des Princes (5-0). Une large victoire qui permet aux parisiens et à Unai Emery de partir en vacances avec l'esprit un peu plus tranquille après un mois de décembre catastrophique.

Le match : pour la der de 2016, Paris s'offre une manita

Sous pression pour ce dernier match avant la trêve, Paris s’offre un bon bol d’air frais. Mais dans un Parc des Princes qui sonnait bien creux avec à peine 30000 personnes présentes porte d'Auteuil, le PSG a mis une bonne demi-heure avant de passer la seconde. Gêné par un bloc Lorientais bien en place et déterminé à presser haut, Paris semble retomber dans ses travers en maîtrisant la balle sans réussir à se montrer réellement dangereux.

Il faudra une inspiration exquise de Thomas Meunier (voir plus bas) puis un peu de chance avec un CSC de Touré juste avant la mi-temps (43e) pour voir le PSG se libérer. L’esprit serein, Paris déroule enfin au retour des vestiaires. Thiago Silva met le PSG à l’abri d’entrée en claquant sa tête au premier poteau un corner de Lucas (53e) avant qu’Edinson Cavani ne s’offre un 18e but cette saison après avoir transformé comme un grand le penalty qu’il a lui-même obtenu (63e).

Pour que tout soit parfait, Marco Verratti illumine le Parc d’un amour de passe de 50 mètres pour Lucas qui termine le travail d’un piqué devant Delecroix (70e). Paris et Emery respirent. 

Edinson Cavani, plus que jamais meilleur buteur de Ligue 1
Edinson Cavani, plus que jamais meilleur buteur de Ligue 1

Le bis-repetita : Meunier prend rendez-vous avec le prix Puskas​

Il nous avait déjà régalé en Ligue des Champions avec une reprise de volée parfaite face à Bâle. Titulaire à la place de Serge Aurier face à Lorient ce mercredi, Thomas Meunier a de nouveau fait parler la magie. Sur une transversale de Blaise Matuidi, le Belge sort l’enchaînement parfait. Sombrero sur Waris avant de déposer la balle dans le petit filet opposé de Delecroix. Centre raté ou inspiration de génie ? Peu importe, mais Meunier semble encore une fois s’imposer comme la meilleure recrue du PSG cette année.

La stat : 4​

Absent pour blessure, Angel Di Maria a observé des tribunes la large victoire des siens face à Lorient. Pointé du doigt pour sa première partie de saison complètement manquée, les stats ne parlent pas en faveur de l’Argentin. Sans Di Maria, c’est 4 victoires en 4 matches pour le PSG…

Mathieu Aellen