Matuidi Rabiot
La joie de Maxwell, Matuidi et Adrien Rabiot pour le PSG | AFP - Miguel Medina

Le PSG flingue Guingamp in extremis

Publié le , modifié le

Le Paris-Saint-Germain s'est imposé (2-0) dans les arrêts de jeu face à l'En-Avant Guingamp lors d'un match avancé de la 4e journée. Les joueurs de Laurent Blanc ont copieusement dominé la rencontre sans parvenir à forcer le verrou breton. Les Rouge et Noir ont même raté le hold-up lorsque Sirigu a sauvé les siens devant Yatabaré (77e). Avant que Rabiot et Ibrahimovic n'offrent la victoire à Paris dans les ultimes instants.

Le film du match vu depuis Twitter

Les "Paysans" ont bien failli bloquer Paris ! Les supporters guingampais, qui se surnomment comme ça (Guingamp ne compte que 9 000 habitants), ont été tout près de faire la fête dans la tribune visiteuse du Parc des Princes au terme d'un match où leurs joueurs ont fait preuve d'un grand sacrifice pour résister aux vagues parisiennes, avant de s'incliner sur le fil sur une erreur de leur gardien, Samassa, par ailleurs auteur d'un grand match.

Rabiot poignarde Guingamp

Le portier guingampais a tenté de bloquer une tête d'Alex au lieu de dégager le ballon sur le côté, et Adrien Rabiot a surgi pour délivrer tout le stade (92e). Dans les instants suivants, Ibrahimovic corsait l'addition dans son style caractéristique, en puissance, après une lumineuse ouverture de Van der Wiel.

Ibrahimovic et Cavani ont bien combiné durant le match mais ils ont tous deux gâché quelques occasions de but. Le Suédois, d'entrée sur un coup-franc, et Thiago Silva, ont notamment trouvé les montants adverses. Au cours de cette affiche très plaisante, le nom de Sakho a été scandé par les supporters du PSG (le joueur devrait prendre la direction de Liverpool). Le PSG reste invaincu (2 nuls et 2 victoires en Championnat cette saison  désormais) et il récupérera dimanche des points sur l'un de ses deux rivaux, Marseille et Monaco (qui s'affrontent) voire les deux s'il y a match nul. 

Gourvennec: "Il faut féliciter les joueurs"

Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur de  Guingamp, regrettait les trois minutes de trop pour son équipe. "On s'est tenu à ce qu'on avait prévu et il faut féliciter les  joueurs pour ça, a-t-il dit. On a eu beaucoup d'envie, ce qui est le minimum quand on vient  à Paris. On a été intelligents aussi, on les a bien gênés tactiquement en  limitant l'influence de Thiago Motta, qui est très important dans leur jeu. Il  y a eu peu d'opportunités pour eux en 2e période et nous on a un contre  magnifique, joué très juste. On ne peut rien reprocher à Mustapha (Yatabaré), qui fait le bon geste.

Vidéo: Evian enfonce Lyon, le PSG à l'arraché

Voir la video