ibrahimovic psg monaco 092013
Ibrahimovic bien entouré | AFP

Le PSG et Monaco dos à dos

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a concédé le match nul (1-1) face à l’AS Monaco lors du choc de la sixième journée de Ligue 1. L’ASM reste donc leader au classement, avec deux points d’avance sur le PSG. Dans un match qui a tenu toutes ses promesses, Ibrahimovic a d’abord ouvert la marque, puis Falcao a égalisé.

Le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco permettaient d’offrir aux amoureux du ballon rond une affiche de rêve pour cette sixième journée de Ligue 1. En regardant du côté du public, les places vides ne devaient pas dépasser la centaine. Il n’y avait pas de doute, ce choc entre les deux clubs les plus riches du championnat faisait déjà recette.

Après une minute de round d’observation, les Monégasques se montraient les premiers en tentant quelques raids dans la défense parisienne. Mais cette dernière veillait, et les Parisiens pouvaient repartir de l’avant. Poussés par leur public, les locaux montaient en régime, et après seulement cinq minutes de jeu, l’incontournable Ibrahimovic comblait de bonheur ses supporteurs en reprenant acrobatiquement un centre au millimètre de Maxwell (1-0, 5e).

Forts de cet avantage, les joueurs de Laurent Blanc tentaient d’enfoncer le clou, profitant notamment des boulevards offerts par les Monégasques sur les côtés. Tout allait pour le mieux côté parisien jusqu’à ce que Thiago Silva se blesse au quart d’heure de jeu. Le capitaine brésilien était remplacé par Zoumana Camara, et Claudio Ranieri aperçevait une lueur d’espoir. A l’image de leur millier de supporteurs, les Rouge et Blanc ne baissaient pas les bras, et à la suite d’un corner, et d’une frappe de Kurzawa repoussée, Falcao parvenait à loger le ballon au fond des filets d’une tête plongeante (1-1, 20e).

Grâce à la qualité technique des uns et des autres, le match gagnait en intensité.Après une tête à bout portant d’Ibra qui passait juste au-dessus, Falcao répondait d’une bonne frappe sur coup franc. Ce match prenait les allures d’un match de Ligue des Champions et la pause ne changeait pas la donne. Sur un débordement de Lavezzi, Ibrahimovic pensait encore une fois bien faire en reprenant d’une talonnade, mais le ballon tapait dans son pied d’appui et une nouvelle occasion s’envolait pour le PSG (52e).

Pendant ce temps, l’arbitre de la rencontre M. Chapron en prenait pour son grade à chaque décision sifflée en faveur des visiteurs… Verratti régalait le public de ses gestes techniques, alors que Lucas qui venait d’entrer en jeu se prenait plus souvent les pieds dans le tapis. Les deux tacticiens procédaient à leurs derniers changements. Ménez prenait ainsi place sur le terrain foulant de nouveau la pelouse du Parc des Princes après une longue absence. Ces changements n’apportaient pas l’effet escompté, et le match perdait en intensité. Malgré une meilleure maîtrise du ballon, le PSG devait se contenter de ce match nul (1-1), et ratait l’occasion de s’installer dans le fauteuil de leader, toujours occupé par Monaco.

Vidéo: la réactions des entraîneurs après le match

Vidéo: le résumé du match

Romain Bonte