Le PSG et l'OM boudent Canal+

Le PSG et l'OM boudent Canal+

Publié le , modifié le

Entretenant pourtant savamment leur rivalité sportive, le Paris SG et l'Olympique de Marseille ont pour une fois trouvé un terrain d'entente en annonçant conjointement qu'ils ne feraient plus de déclarations publiques devant les caméras de Canal+, l'un des deux diffuseurs du championnat avec BeIN Sport. Cette décision intervient au lendemain des sanctions infligées à leurs joueurs Zlatan Ibrahimovic et Dimitri Payet pour des propos tenus en marge des matches et diffusés par la chaîne.

"Soucieux d'éviter tout nouveau malentendu et afin de préserver l'intérêt et la régularité du championnat à sept journées de son  terme, les dirigeants du Paris Saint-Germain / de l'Olympique de Marseille ont  pris la décision de ne plus faire de déclarations publiques auprès des  journalistes et devant les caméras des chaînes du groupe Canal Plus jusqu'au samedi 30 mai (finale de la Coupe de France Bastia-PSG)", indique le communiqué strictement identique, à l'exception du nom des clubs.

"Cette mesure s'appliquera quels que soient les lieux et les circonstances (interviews, conférences de presse etc.) à leurs joueurs et leurs staffs professionnels soumis à une forte pression engendrée par les enjeux de fin de saison", poursuivent les deux clubs dans leur communiqué. "Lourdement sanctionné, le Paris Saint-Germain / l'Olympique de Marseille  qui est l'un des clubs les plus médiatisés et qui génère les plus fortes  audiences télévisées ne veut pas prendre le risque de s'exposer à de nouvelles  sanctions liées à des commentaires malencontreux provoqués par une décision arbitrale contestable", expliquent les deux clubs. "Le nombre de caméras et de micros des chaînes du groupe Canal Plus, qui  entourent l'équipe en toutes circonstances, et la possibilité d'un jugement à  posteriori après la diffusion d'images retenues comme preuves à charge par les  juges de notre football nous conduisent à adopter cette plus grande prudence",  concluent-ils.

Ibrahimovic et Payet ont écopé respectivement de quatre et deux matches de suspension ferme de la part de la commission de discipline de la LFP, pour des propos insultant le corps arbitral proférés à l'issue de leurs matches le 15 mars. Des images diffusées par Canal+ avaient montré "Zlatan" dans les entrailles du stade Chaban-Delmas de Bordeaux en train de lancer des injures comme "putain de trou du cul" ou "pays de merde", qui avaient suscité la réprobation d'une partie de la classe politique, à l'issue de la défaite parisienne chez les  Girondins en L1 (3-2). Payet, meneur international français de Marseille, avait été filmé quant à lui en train de crier "on s'est fait niquer! Enc... !" aux abords du vestiaire des arbitres après le match OM-Lyon (0-0), furieux que l'arbitre central, Benoît Bastien, n'ait pas validé un but.

francetv sport @francetvsport