Le PSG domine Toulouse (3-1) et prend la tête de la Ligue 1

Le PSG domine Toulouse (3-1) et prend la tête de la Ligue 1

Publié le , modifié le

Contrairement à la semaine dernière, Paris n’a pas manqué l’opportunité de prendre provisoirement la tête de la Ligue 1. Un doublé d’Adrien Rabiot et un but de Thiago Silva dans le dernier quart d'heure lui ont permis de dominer Toulouse (3-1), dans le cadre de la 25e journée. Le PSG compte un point d’avance sur Lyon, hôte de Nantes dimanche. Le TFC, 17e du classement, reste plus que jamais sous la menace de la zone rouge.

Jusqu’ici, il n’avait marqué qu’une fois. Une seule. Il y a un peu plus d’un mois, lors de la déroute parisienne à Bastia (4-2). Samedi, Adrian Rabiot s’est offert un doublé. Son remplacement par Zoumana Camara, dans les ultimes minutes, a été salué par l'ovation du Parc des Princes. Thiago Silva venait de finir le travail, pour propulser le PSG en tête de la Ligue 1. En attendant le Lyon-Nantes de dimanche, le champion de France compte un point d’avance sur l’OL. Mais l’espace d’un instant, le PSG de Laurent Blanc a cru revivre le dénouement du week-end précédent. Le 2-2 concédé face à Caen l’avait déjà privé du fauteuil de leader.

La 26e journée de Ligue 1

Le classement

Le but toulousain (2-1, 51e), trois minutes après celui du 2-0, a immiscé le doute dans les têtes parisiennes. Il est venu de Wissam Ben Yedder, qui avait suppléé Etienne Didot juste avant la pause (43e). L’attaquant du TFC a profité d’une déviation de Pesic et d'un marquage franchement lâche de la défense parisienne pour mettre un terme à une longue, très longue disette : Ben Yedder aura attendu avant de signer sa 8e réalisation de la saison en L1. Il n’avait plus marqué depuis le 8 novembre, face à Metz (3-0). Cela n’a pas empêché le TFC, toujours 17e avec trois petits points d’avance sur la zone rouge, de concéder son 11e revers en 14 déplacements.

Paris marque sur son premier tir

Car, avant la résurrection de Ben Yedder, Adrien Rabiot lui avait volé la vedette. En l’absence de Cabaye, Verratti et Thiago Motta, le milieu parisien était associé à Blaise Matuidi et Javier Pastore. Résultat : d’une jolie frappe enroulée du gauche, Rabiot a d’abord conclu un centre de Pastore, relayé par une talonnade subtile de Zlatan Ibrahimovic (1-0, 27e).

Face à Chelsea, le PSG avait eu besoin d’une montagne d’occasions pour marquer. Pas cette fois: Paris a trouvé la faille sur son tout premier tir. En début de seconde période, ce même Rabiot s’est mué en renard des surfaces, en coupant aux six mètres un nouveau centre de Pastore (2-0, 48e). Entre-temps, une tête smashée de Thiago Silva aurait pu mettre Paris à l’abri (31e). Le capitaine parisien y est parvenu à la 74e minute, sur un coup franc rentrant de Jean-Christophe Bahebeck (3-1, 74e). Jusqu’à samedi, le compteur de Thiago Silva en Ligue 1 était désespérément vierge. Ce n’était vraiment pas un après-midi ordinaire au Parc des Princes.

Gil Baudu @gbaudu