Le PSG domine Bordeaux

Le PSG domine Bordeaux

Publié le , modifié le

Vexé par ses deux dernières sorties décevantes face à Montpellier (défaite 2-1) et Guingamp (1-1), Paris s’est remis dans le droit chemin en prenant le meilleur sur Bordeaux (2-0) ce vendredi au Parc des Princes. Sans se rassurer totalement.

Si ce match a apporté la preuve que le PSG était bien au-dessus, il n’efface pas pour autant les dernières prestations décevantes du club de la capitale. Malgré une maîtrise du jeu totale, Paris a eu toutes les peines du monde à trouver la faille et il lui aura fallu attendre un but d’Ibrahimovic entaché d’une position de hors-jeu pour ouvrir le score (58e) avant d’enfoncer le clou en fin de rencontre. Une rencontre qui aura permis à Cabaye, entré à la 68e, de disputer ses premières minutes sous le maillot parisien et de frapper le poteau. 

Paris contrôle

Paris entame ce match tambour battant. Soucieux de mettre le rythme qu’ils n’avaient pas su mettre lors de leur déplacement à Guingamp, les hommes de Laurent Blanc mordent dans le ballon et mettent sous pression leurs adversaires. Très en jambes, Lucas met à mal la défense adverse et il s’en est fallu de peu pour que le Brésilien ne trouve la faille sur cette reprise dans la surface (18e).

Gêné par une équipe bordelaise qui joue moins bas qu’on ne pouvait le penser, le PSG a le contrôle du ballon mais se heurte à un bloc solide et agressif. Pendant 45 minutes, les Parisiens essayent mais manquent de précision dans le dernier geste. Mais plus le temps passe, et plus la mainmise du club de la capitale sur la partie se fait sentir. Sans conséquence pour les Girondins, qui rejoignent les vestiaires sans avoir encaissé de but.

Cavani sort blessé

La seconde période ne fera que confirmer une tendance qui va encore s’accentuer au fil des minutes. Incapables de ressortir le ballon, les Girondins se replient dans leur camp et voient s’abattre sur eux les vagues adverses successives. Et après plusieurs actions mal négociées, c'est Lucas, servi en position de hors-jeu, qui va offrir à Zlatan son 18e but de la saison et offrir à Paris un avantage amplement mérité. Incapable de réagir malgré l'entrée de Guillaume Hoarau, chaudement ovationné par le public du Parc des Princes, Bordeaux va passer le reste du match à attendre le coup de sifflet final.

 A la 68e, le moment tant attendu arrive et Yohan Cabaye entre en jeu à la place de Javier Pastore, une nouvelle fois branché sur courant alternatif. Rapidement dans le rythme, l'ancien lillois est passé tout proche de son premier but en reprenant de la tête une centre parfait de Lavezzi. Mais le poteau s'est interposé derrière un Carasso immobile. Dans la foulée, Alex se chargera d'alourdir le score en reprenant d'une belle demi-volée sur un corner de Lucas. Seule fausse note, et non des moindres, la sortie sur blessure d'Edinson Cavani, qui a ressenti une douleur à la cuisse à un quart de la fin. Mais l'essentiel est là : Paris reprend provisoirement six points d'avance sur Monaco, qui joue à Lorient samedi. 

Victor Patenôtre