Matuidi et Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic fait son retour à la pointe de l'attaque parisienne contre Nancy | AFP - FRANCK FIFE

Le PSG doit digérer la qualification

Publié le , modifié le

Après sa qualification en quarts de finale de la Ligue des Champions, le PSG retrouve la Ligue 1 samedi. Face à l'AS Nancy, l'avant-dernier du championnat, les hommes de Carlo Ancelotti devront retrouver la victoire après la débâcle chez un autre mal-classé, Reims, la semaine dernière. Lille de son côté se rendra chez son voisin Valenciennes avec l'objectif de rester coller au wagon européen.

Leonardo l'avait dit. Le PSG a une équipe faîte pour l'Europe. Il l'a prouvé en se qualifiant, 18 ans après Ginola et consorts, pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Malgré un manque de maîtrise qui a contredit quelque peu les propos du directeur sportif. Les paroles tenues suite à la défaite à Reims le week-end dernier avaient secoué le microcosme de la Ligue 1 et la venue de Nancy au Parc des Princes est l'occasion pour les Parisiens de prouver que le destin européen dont ils rêvent n'éclipse pas leurs ambitions nationales.

Soucis de transition

La victoire à Valence le 12 février dernier avait été convaincante dans le jeu. Le PSG était lancé et n'allait faire qu'une bouchée des pauvres Sochaliens qui s'avançaient, alors 18ede Ligue 1. Le revers surprise dans le Doubs allait jeter un premier froid suivi d'un second, donc, face à Reims samedi dernier, juste avant la réception de Valence en Ligue des Champions. Deux résultats qui montrent les difficultés rencontrées par les hommes de Carlo Ancelotti à négocier la transition entre l'Europe et la Ligue 1. "Nous avions gagné les trois (en fait cinq, ndlr) matches précédents (Valence), c'est normal qu'il y ait eu un peu de relâchement. Après la victoire à Valence, il y avait eu un problème surtout mental", avait relativisé l'entraîneur Carlo Ancelotti, qui avait aussi atténué la portée du revers à Reims, en partie attribué à la pelouse exécrable.

Loin de ses bases, le PSG a affiché ses limites face à des équipes qui abordent cette rencontre avec un "esprit coupe". Chez lui, en revanche, le PSG est maître. Il reste sur trois victoires et est invaincu depuis le 17 novembre 2012. Il pourra à nouveau compter sur son attaquant vedette Zlatan Ibrahimovic, suspendu face à Valence, bourreau des Lorrains au match aller puisqu'il avait inscrit le seul but de la rencontre. Autre retour, celui de Thiago Silva qui a brillamment repris sa place au sein de la charnière centrale mercredi en C1. Attention toutefois à la fatigue qui pourrait poindre puisque le club de la capitale va disputer samedi son cinquième match en 15 jours. L'occasion pour le coach italien de faire des changements et d'intégrer au 11 de départ les déçus du milieu de semaine, Mamadou Sakho et Kevin Gameiro.

Un samedi de derby

Dans la soirée de samedi, le calendrier de Ligue 1 offre deux derbys. Un au Nord entre Lille et Valenciennes et l'autre en Champagne entre Troyes et Reims. Portés par leur bonne forme du moment (4 victoires et 1 nul), les hommes de Rudy Garcia seront à la poursuite d'un cinquième succès de rang afin de rester au contact des places qualificatives pour l'Europe. Sur sa pelouse du Hainaut, les Valenciennois tenteront de renouer avec la victoire qui les fuit depuis trois journées.

Lanterne rouge de Ligue 1, Troyes recevra samedi Reims, tombeur de l'ogre parisien le week-end dernier. Distantes d'une centaine de kilomètres, elles sont séparées de sept points en championnat et sur des dynamiques opposées. En effet, quand les hommes d'Hubert Fournier faisaient plier le PSG, ceux de Jean-Marc Furlan trébuchaient au Vélodrome malgré l'ouverture du score de leur attaquant Marcos.

Le programme de la 28e journée

Le classement de la Ligue 1