valbuena ibrahimovic psg om 2012
Valbuena tente de rivaliser avec Ibrahimovic | AFP

Le PSG déjà tourné vers Marseille

Publié le , modifié le

Sitôt leur match de Ligue des Champions face au Benfica terminé, les joueurs du Paris Saint-Germain avaient déjà à l'esprit leur prochain défi, dimanche, contre l'Olympique de Marseille. Battus il y a deux jours à Dortmund et presque éliminés de la C1, les Phocéens sentent que le mistral ne leur est peut-être pas favorable.

Conscients qu'ils venaient de réaliser "un match parfait" face aux Lisboètes (3-0) en s'assurant pratiquement une qualification pour les huitièmes de finale de la C1, tous les joueurs de Laurent Blanc se sont aussitôt projeté vers le choc de la 9e journée de Ligue 1. "Jusqu'à présent les choses vont bien, nous avons toujours cet esprit conquérant", expliquait Cavani. "Nous savons que Marseille a une très bonne équipe et qu'il faut faire bien les choses, comme ce soir", ajoutant que "tout clasico a ses particularités". "Cela nous donne beaucoup de confiance pour la  suite, notamment pour le déplacement à Marseille", insistait Maxwell.

Aussi professionnelle soit-elle, cette attitude permet par ailleurs de mettre la pression d'emblée sur le grand rival marseillais. Pour Adrien Rabiot, entré en jeu en fin de match contre le Benfica, ce déplacement à Marseille sera une première avec les couleurs du PSG, et il en salive déjà. "C'est un match que  j'attends. J'espère qu'on va faire un bon résultat là-bas, mais je n'en doute pas; après le résultat de ce soir, il y a la place. Je pense qu'ils ont vu le match de ce soir, ils ont vu le niveau, ils savent à quoi s'attendre, ils sont  prévenus", a insisté le joueur de 18 ans.

Pas de crise d'automne à l'horizon

Thiago Motta est plus nuancé. Il ne fait aucun doute que son équipe aurait tort de se voir trop belle. "Maintenant il faut se tourner vers le clasico. On a besoin des trois points pour distancer un adversaire direct", a prévenu le milileu de terrain. Dans l'esprit des Parisiens, cette semaine constitue forcément un tournant pour le club de la capitale cette saison. La sempiternelle crise automnale du PSG n'a curieusement pas encore pointé le bout de son nez, et si l'on se base sur la prestation des coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic mercredi soir, tout va pour le mieux. Laurent Blanc était d'ailleurs l'un des seuls à vouloir prendre le temps de "savourer un peu cette victoire", comme si il se méfiait toujours un peu des lendemains de fête.

Ce n'est pas tout à fait le même état d'esprit à Marseille, qui vient d'essuyer une cinglante défaite à Dortmund (3-0). Ce deuxième revers dans la prestigieuse compétition européenne n'est pas fait pour donner confiance aux joueurs d'Elie Baup, et ces derniers vont devoir rapidement tourner la page de la Ligue des Champions pour ne pas connaître une nouvelle désillusion. Il n'en demeure pas moins que l'OM ne pointe qu'à une longueur du PSG, et qu'en matière de football, rien n'est écrit à l'avance.

Romain Bonte