cavani joie psg maillot jesuisparis 112015
Cavani a montré la voie au PSG | AFP

Le PSG déjà champion d'automne

Publié le , modifié le

A l'issue de son premier match au Parc des Princes depuis les attentats du 13 novembre, le Paris Saint-Germain a d'ores et déjà assuré le titre honorifique de champion d'automne. Les joueurs de Laurent Blanc ont logiquement dominé la lanterne rouge, Troyes (4-1), en match comptant pour la 15e journée de Ligue 1.

Huit jours après les terribles attentats de Paris, le club de la capitale a rendu un émouvant hommage aux victimes, en présence du Premier ministre Manuel Vals et de Nicolas Sarkozy, plus habitué du lieu. Que ce soit en tribunes, ou sur la pelouse, le Parc s'était paré de bleu, de blanc et de rouge. Après les témoignages de nombreux sportifs de renom, allant de Carl Lewis à Ronaldo, en passant par Andre Agassi, ou encore Tony Parker, un énorme drapeau bleu blanc rouge a d'abord été déployé sur la pelouse du Parc, ainsi qu'un gigantesque tifo tricolore prenant toute la longueur d'une tribune.

L'hommage du Parc des Princes aux victimes des attentats du 13 novembre
L'hommage du Parc des Princes aux victimes des attentats du 13 novembre

 Le silence du Parc

C'est alors que le chant des supporters du PSG "Ô ville lumière" a été interprété par l'orchestre des gardiens de la paix de Paris, puis une poignante Marseillaise a été reprise par tout le stade. Mais plus poignante encore fut l'assourdissante minute de silence, un moment rare au Parc des Princes.

Le sport reprenait alors ses droits, et le coup d'envoi était donné par les Troyens face à des Parisiens toujours vêtus d'un maillot affichant la mention "Je suis Paris". Meilleure attaque avec 33 buts, meilleure défense avec 7 buts encaissés, le PSG partait évidemment avec une bonne dose de confiance face à la lanterne rouge. Sans surprise, c'était d'abord le triple champion de France qui se procurait les premières occasions sur deux têtes de Cavani (3e et 4e), même si l'Estac –plus mauvaise attaque de L1- donnait plus de travail que prévu à Trapp, à l'instar d'une frappe croisée de Camus (10e).

Ibrahimovic dans ses oeuvres
Ibrahimovic dans ses oeuvres

 Dix buts en dix matches de L1 pour Ibra

Toujours invaincu en championnat, le PSG prenait le dessus sur son adversaire, sans pour autant monopoliser le ballon. Trois jours après l'écrasante victoire à Malmö (5-0) en Ligue des Champions, les hommes de Laurent Blanc se contentaient de quelques fulgurances. C'est ainsi que Cavani, très remuant, trouvait la faille en reprenant joliment un centre inspiré de Di Maria (1-0, 20e). Le PSG continuait d'user la défense troyenne (65% de possession de balle) et en récoltait les fruits en seconde période.

Même si le dernier rempart troyen Bernardoni répondait présent aux nombreuses sollicitations parisiennes, il ne pouvait rien sur un pénalty transformé par l'inévitable Ibrahimovic (2-0, 58e), auteur de son dixième but en autant de rencontres de L1 cette saison. Et Bernardoni restait également impuissant sur une splendide reprise de volée signée Kurzawa pour le troisième but parisien (3-0, 67e). Entré en jeu peu avant, Augustin y allait aussi de sa petite contribution (4-0, 84e) pour sceller définitivement la victoire, même si Ayasse sauvait l'honneur sur une magnifique frappe (4-1, 90e + 1).

Le record de Lyon dans le viseur

Avec désormais 16 points d'avance sur Caen qui joue dimanche à Bordeaux (et Lyon qui a perdu vendredi 2-4 face à Montpellier), le club de la capitale est assuré de terminer l'année 2015 en première position. Le record de 50 points à la trêve, détenu par Lyon lors de la saison 2006-2007, est désormais dans le viseur…

Romain Bonte