Evian TGFC - Paris SG
Evian TGFC - Paris SG | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le PSG dans la dernière pente du sommet

Publié le , modifié le

Eliminé de toutes les Coupes européennes et nationales, Paris se dirige tranquillement vers le 3e titre de champion de France de son histoire. A cinq journées de la fin, le PSG possède 6 pts d’avance sur Marseille et 11 sur Lyon. Si une victoire à Evian dimanche n’assurerait pas mathématiquement le titre, il ne tiendrait plus qu’à un fil. Privés d’un éventuel doublé Coupe-Championnat par les Haut-Savoyards, les Parisiens ne seraient pas contre une petite revanche au Parc des Sports d’Annecy.

Les sommets, la Haute-Savoie n’en manque. Celui de dimanche soir est éphémère pour la deuxième fois de la saison et en moins de quinze jours. Mais pour l’avoir gravit une première fois, Evian en redemande. La réception de Paris est un bon souvenir pour l’ETG. En quarts de finale de la Coupe de France, Evian avait accroché l’armada parisienne 1-1 avant de se qualifier aux tirs au but. Pour cette revanche en Ligue 1, les 15.000 places se sont arrachées et l’exploit n’est plus aussi insurmontable qu’il n’y paraissait avant la Coupe. L’enjeu n’est toutefois pas le même puisqu’il s’agit du maintien du club en L1. La pression sera surement plus forte sur les épaules des hommes de Pascal Dupraz. Après leur qualification, Evian est très vite retombé sur terre. Une défaite 3-1 à Nancy très mal vécu par l’entraîneur Pascal Dupraz. « Aujourd’hui, il n’est pas encore l’heure de désigner les coupables. Plutôt de trouver des solutions, à condition de redescendre du nuage, indiquait-il en Lorraine dimanche dernier. Paris va arriver et nous montrer ce qu'est l'abnégation »

Cage inviolée 21e fois en Ligue 1

Dire que Paris viendra prendre l’air en Haute-Savoie oui, mais pas en touriste. Il reste un dernier coup de collier à mettre et les Parisiens en sont conscients. « La course au titre est omniprésente dans nos esprits, avoue Blaise Matuidi. On est en tête au classement, on possède une avance assez confortable… Même si on sait que tant que mathématiquement ce n’est pas fait, il faut rester concentré à 300% ». Au PSG, on garde en mémoire le coup de sang de Carlo Ancelotti après l’élimination en Coupe. Le « Mister » n’avait guère apprécié l’attitude suffisante de ses troupes. Pour certains, il y aura sans doute du rachat dans l'air. « On se doit d’obtenir un résultat là-bas, surtout qu’on ne garde pas un très bon souvenir de notre dernier déplacement sur leur pelouse, confirme Matuidi. C’est donc avec un sentiment de revanche qu’on aborde ce match. Cela va être difficile, car c’est une équipe qui joue sa survie parmi l’élite. » Meilleure attaque (60 buts), meilleure défense (20 buts) et cage inviolée à 21 reprises, Paris n’a pourtant rien à craindre. Une vraie montagne.