Mohamed Sissoko
Mohamed Sissoko |

Le PSG continue son marché

Publié le , modifié le

Le PSG a passé la surmultipliée ces derniers jours sur le marché des transferts. Après Gameiro, Matuidi, Bisevac, le milieu de la Juventus Turin Mohamed Sissoko a trouvé un accord pour un contrat de trois ans avec le club parisien qui a engagé, en outre, des contacts avancés avec le milieu argentin Javier Pastore et le gardien Salvatore Sirigu, tous deux évoluant à Palerme.

 "Momo" Sissoko, réticent dans un premier temps, a été convaincu par les arguments de Leornado, directeur sportif du Paris SG, qui avait indiqué, dès son arrivée au club, qu'il était intéressé par le Franco-Malien et il en avait fait une priorité. Autre dossier suivi par le Brésilien, la venue de Javier Pastore. Dimanche, le président de Palerme Maurizio Zamparini avait évoqué sur la chaîne italienne SkySport-24 des intérêts du Paris SG et de Chelsea pour Pastore. 

Leonardo est resté flou sur cette annonce, mais dans l'entourage du club, on précise que la piste Pastore est très chaude. Le directeur sportif avait été plus clair en revanche sur un point: il cherche un gardien "pour avoir le même effectif" que l'an passé, après les départs des portiers Grégory Coupet (retraite) et Apoula Edel (transféré à Hapoël Tel-Aviv).      

Nicolas Douchez, gardien titulaire et nouvelle recrue, est actuellement blessé, et son remplaçant Alphonse Areola est trop inexpérimenté. "C'est une situation à laquelle on est obligés de réfléchir", a-t-il juste commenté, sans donner de piste pour le gardien. La Gazzetta Dello Sport annonce pourtant ce mercredi que le PSG pourrait engager le gardien de Palerme, Salvatore Sirigu, pour 3,5 millions d'euros. La venue de ce gardien, N.2 de la sélection italienne, pourrait repousser Douchez sur le banc.

Enfin,  à  la question, "est-ce que la venue de joueurs comme Ganso est possible à Paris?", Leonardo a répondu: "Je ne sais pas, le mercato n'est pas logique de temps en temps, on y va jour après jour, je ne sais pas. On étudie, on vient d'arriver, l'important, c'est l'envie de venir d'un joueur."